Mar 10 2017

L’ignorance n’est pas vaincue par une accumulation de faits

On peut, d’un coup d’ œil, percevoir tout le processus de la douleur, voir comment, partout, les hommes ont souffert par des guerres, par leurs incertitudes, par leur incapacité de s’entendre et de s’aimer.
Et  lorsque l’amour fait défaut, le plaisir assume une importance primordiale.Cette douleur n’est pas la seule. Il y a aussi – si vous l’observez de près – la douleur de l’ignorance. L’ignorance existe même chez les personnes érudites, parfaitement élevées, alambiquées, habiles dans leurs capacités d’acquérir une célébrité, une notoriété, une fortune. L’ignorance n’est pas vaincue par une accumulation de faits et d’informations – l’ordinateur peut faire cela mieux que l’esprit humain.L’ignorance est le manque total de connaissance de soi.

Nous sommes presque tous si superficiels, si creux ! Tant de douleur, tant d’ignorance sont notre lot ! Cela, encore, n’est pas une exagération, ce n’est pas une supposition, mais un fait réel de notre existence quotidienne. Nous sommes dans l’ignorance de nous-mêmes et en cela est une grande douleur.
Cette ignorance engendre toutes les superstitions, elle perpétue la peur, elle fait naître l’espoir et le désespoir, et toutes les inventions et toutes les théories des esprits les plus habiles. Ainsi, à la douleur qu’elle cause, s’ajoute une grande confusion en nous-mêmes. Observant cela, et si nous sommes conscients à la fois de nous-mêmes, du monde, et des rapports que nous avons avec lui, nous devenons conscients aussi de cette chaîne sans fin de la souffrance.
Krishnamurti – Aux étudiants 1991

http://au-bout-de-la-route.blogspot.com/