Mar 13 2017

Neti, neti

 


http://croyances.blogspot.com/2005/04/neti-neti.html :

 

 

Origine de neti neti :

L’origine est dans les Upanishads de l’hindouisme. Les Upanishads forment le coeur de la philosophie hindoue. Il s’agit d’une collection amusante d’écrits construits à partir de transmissions originellement orales. C’est là que nous trouvons les enseignements fondamentaux des concepts du karma (action), de punarjanma (réincarnation), de moksha (libération), d’atman (l’âme) et de brahman (l’absolu). Ils forment aussi les premières doctrines védiques sur la réalisation de soi, le yoga et la méditation.

La figure principale des Upanishads est le sage Yajnavalkya. La plupart des grands enseignements des philosophies hindoue et bouddhiste apparues plus tard, sont dérivés de lui. Il a enseigné la doctrine du neti neti, selon laquelle la vérité ne peut être trouvée que par la négation de toutes les pensées à son sujet.

Bhradaranyaka Upanishad, est le plus vieux et reconnu comme le plus important de tous les Upanishads. Il dérive son nom du livre de la grande forêt (great forest-book).
Les plus grands philosophes d’Upanishads, les dialogues du sage Yajnavalkya avec son épouse, Maitreyi sont décrits dans le Muni Kanda ou Yajnavalkya Kanda. La doctrine du neti, neti dans les Upanishads suggèrent l’indescribilité du Brahman, l’absolu. Yajnavalkaya fait un effort pour définir Brahman. Les trois vertus cardinales de la retenue (damana), de l’octroi d’aumône (dana) et de la compassion (daya) sont également mentionnées dans les Upanishads.

Selon la doctrine de neti neti, Atma est « ni ceci, ni ceci » (neti, neti). Le soi ne peut être décrit de quelque façon que ce soit. Na-iti qui est neti. Toujours selon cette doctrine, c’est par ce processus de neti qu’on peut tout abandonner – le cosmos, le corps, l’esprit et le tout pour réaliser le Soi, (l’atma ou l’âme) et développer l’attitude que le monde phénoménal et toutes ses créatures se composent de la même essence du bonheur. Selon les hindoux, Brahman est illimité, amorphe, sans couleur, sans attribut et l’esprit universel sans forme qui est omniprésent, omnipotent et comme l’énergie cosmique, il est dominant, invisible et indescriptible.

Méditation :
Le principe du neti-neti a été employé dans la méditation notamment dans le gnana yoga. Toutes les fois qu’une pensée ou un sentiment qui ne sont pas le but de la méditation, c’est à dire, qui n’est pas l’âme, se produit dans l’esprit, celui qui médite dit simplement : « pas ceci, pas ceci, » et écarte la pensée, l’image, le concept, le bruit, ou la distraction d’un organe des sens. Toute pensée, tout sentiment, est écarté, patiemment écarté, à plusieurs reprises si nécessaire, jusqu’à ce que l’esprit soit clair et l’âme révélée.
La doctrine de neti affirme également qu’en pratiquant neti, on peut également écarter souci, doute ou crainte, et devenir établi dans la lumière du soi intérieur : on peut alors regarder en arrière ses inquiétudes et craintes avec une perspicacité profonde et les traiter.

Exemples de pratique de neti neti :
Dans n’importe quel examen moderne, aujourd’hui, le principe du neti neti est employé. Une question a quatre réponses assez semblables et l’étudiant doit trouver la bonne réponse. Il peut seulement répondre par le principe de la négation.
Le principe neti neti est encore employé pour traiter d’un cas criminel. On suspecte chacun sur la scène de crime et puis on commence à les éliminer un par un.
Un des enseignements médicaux de base est de diagnostiquer une condition en en excluant d’autres semblables. Ceci s’appelle le diagnostic différentiel. C’est le fer de lance de l’allopathie. Cela permet d’orienter ses recherches, « d’examiner » et c’est, selon certains, « la seule manière scientifique de connaître la vérité ».


Mar 13 2017

Représentation de l’ego…

Voici une magnifique illustration de ce qu’est l’ego, c’est-à-dire, un gros bidule, certes impressionnant, mais en bout de ligne complètement inutile.

http://youtu.be/DuR1i36nBj0


Mar 13 2017

Comment renoncer ? – par Douglas E. Harding

Quel est cette autre face de l’énergie de vie? De l’autre côté de la lutte, de la résistance, de la tempête? S’il n’y avait qu’énergie sans repos, tout serait assujetti à la puissance du mouvement et la vie ne serait qu’un éternel combat sans souffle ni répit. Qui n’a pas expérimenté qu’au moment même où nous renoncions, déposant les armes et les accessoires de l’action, une situation se dénouait enfin? « S’efforçant de ne pas s’ efforcer » ce principe apparemment contradictoire est au cœur de toute recherche d’équilibre, au point critique de tout changement: dans l’issue d’une bataille, dans l’œuvre d’art, dans le sport de haut niveau, en pédagogie, dans la quête d’un sens à la vie.

Cet article a paru dans le n° 24 du magazine Sources d’octobre/novembre 1989. Il a également paru dans le n° 1 de janvier 1977 de la revue the Mountain Path Tiruvannamalal. Lire la suite


Mar 13 2017

Si les “autres” sont réels alors on doit faire appel à un monde extérieur

QUESTION DU LECTEUR :

Bonjour Yuri ,

Plusieurs enseignants affirment qu’il n’y a pas de monde extérieur , que tout est création du mental et qu’on ne rêve que de soi . Je suis ouvert à ces idées et c’est à première vue assez logique. En effet ce que je perçois par mes 5 sens est interprété par mon cerveau qui s ‘appuie aussi sur la mémoire et tout cela est sans doute filtré par les croyances, dans ce sens le monde que je perçois est bien évidemment le ” mien ” .

Et sans doute que si je suis simplement attentif à tout ce qui apparait dans “mon monde ” je peux voir comment ” je ” fonctionne. La question c’est quand est il pour les ” autres ” ? S’ils sont des créations de mon mental alorsl cela devient du solipsisme , si les “autres ” sont réels alors on doit faire appel à un monde extérieur et dans ce cas comment les rêves peuvent ils s ‘ emboiter ?

Merci pour vos réponses et votre présence chaleureuse !”

Yves Lire la suite


Mar 13 2017

La minute du bonheur

Transmis par Joeliah

La méditation est une source de paix et permet de trouver le silence intérieur et donc ce point de neutralité qui permet de vivre au moment présent, sans penser au passé, au futur ou même à ce qui entoure ce moment de grâce.

S’il existe des méditations longues très bénéfiques, il est possible de méditer un cours instant pour que le cerveau apprenne a émettre l’onde magique de paix et de bonheur, mais à condition de le faire souvent. La répétition créé une connexion de neurones qui devient solide et instantanée au bout de centaines de fois de répétition comme un musicien qui fait ses gammes tous les jours, ou une chanteuse qui fait ses vocalises. L’habitude s’installe et devient naturelle.

Plus on émet la vibration de bonheur et plus elle  se répand dans notre entourage et dans l’univers.

Avez-vous remarqué combien il est difficile de focaliser longtemps sur un même sujet ? La télévision ou les jeux vidéos sont de véritables pièges car ils proposent des séquences d’images de moins de 5 secondes et ça change tout le temps.

Une publicité qui touche est celle d’un silence ou d’une image qui reste fixe plus de 7 secondes… et il n’y en a pas beaucoup car le spectateur zappe automatiquement dès qu’une image est fixe trop longtemps. Son cerveau étant habitué à changer d’information toutes les 5 secondes.

La zapette a détruit la volonté et le courage et augmenté l’abêtissement du mental… bien souvent, l’humain reste vautré devant la télé et change rapidement ce qui augmente aussi l’intolérance.
Et entre les choix d’émissions proposées, j’entends parfois les gens dirent, « ‘il n’y avait rien de bon, j’ai écouté le moins mauvais » ou « c’est de pire en pire », mais si je leur dit qu’ils peuvent éteindre et faire autre-chose, alors ils ne sont pas d’accord:  « C’est mon moment de repos »… !

Comment évoluer alors ? Comment révéler ce bonheur de vivre au quotidien ? Il n’y a pas mille solutions… pour évoluer, il est nécessaire de monter sa vibration.

Certains programmes sont élevants, mais ils sont très rares parce qu’une majorité d’humains a décidé d’abêtir l’autre pour pouvoir la diriger facilement. Lire la suite