Mar 13 2017

Comment renoncer ? – par Douglas E. Harding

Quel est cette autre face de l’énergie de vie? De l’autre côté de la lutte, de la résistance, de la tempête? S’il n’y avait qu’énergie sans repos, tout serait assujetti à la puissance du mouvement et la vie ne serait qu’un éternel combat sans souffle ni répit. Qui n’a pas expérimenté qu’au moment même où nous renoncions, déposant les armes et les accessoires de l’action, une situation se dénouait enfin? « S’efforçant de ne pas s’ efforcer » ce principe apparemment contradictoire est au cœur de toute recherche d’équilibre, au point critique de tout changement: dans l’issue d’une bataille, dans l’œuvre d’art, dans le sport de haut niveau, en pédagogie, dans la quête d’un sens à la vie.

Cet article a paru dans le n° 24 du magazine Sources d’octobre/novembre 1989. Il a également paru dans le n° 1 de janvier 1977 de la revue the Mountain Path Tiruvannamalal. Lire la suite


Mar 13 2017

Si les “autres” sont réels alors on doit faire appel à un monde extérieur

QUESTION DU LECTEUR :

Bonjour Yuri ,

Plusieurs enseignants affirment qu’il n’y a pas de monde extérieur , que tout est création du mental et qu’on ne rêve que de soi . Je suis ouvert à ces idées et c’est à première vue assez logique. En effet ce que je perçois par mes 5 sens est interprété par mon cerveau qui s ‘appuie aussi sur la mémoire et tout cela est sans doute filtré par les croyances, dans ce sens le monde que je perçois est bien évidemment le ” mien ” .

Et sans doute que si je suis simplement attentif à tout ce qui apparait dans “mon monde ” je peux voir comment ” je ” fonctionne. La question c’est quand est il pour les ” autres ” ? S’ils sont des créations de mon mental alorsl cela devient du solipsisme , si les “autres ” sont réels alors on doit faire appel à un monde extérieur et dans ce cas comment les rêves peuvent ils s ‘ emboiter ?

Merci pour vos réponses et votre présence chaleureuse !”

Yves Lire la suite