Avr 4 2017

L’amérique en faillite….la fin du rêve…mondial…(?)

 

 

 

 

 

Réjouissons-nous, bientôt nous saurons ce qu’est la non-dualité, plus de passé et plus d’avenir non plus. Deux options se présente alors, se mettre à vivre l’instant présent dès maintenant ou apprendre à la dure à se sortir de nos illusions? (ça risque de faire mal pour  certains) Je me pose la question, je n’ai pas plus de réponses que vous mais je me dis toujours qu’il y a des pistes à explorer

Gougou


Avr 4 2017

La seule chose…de Andrew Cohen

La seule chose qui nous maintient en esclavage est la croyance, non mise en question, que quelque chose de fondamental nous manque. Donc, par ignorance de notre état naturel, nous nous attachons aux gens et aux choses, convaincus que grâce à ces liens nous trouverons le bonheur et la satisfaction.

Mais cela ne marche jamais ainsi. Car là où il y a attachement, il y a peur de perdre. Et là où il y a la peur, il ne peut jamais y avoir de véritable bonheur ou de satisfaction profonde. C’est la révélation de l’Éveil elle-même qui nous montre tout ceci directement — la vérité pérenne que le véritable bonheur et la seule satisfaction durable sont en nous-mêmes en tant que notre Vrai Soi, notre état naturel, déjà plein et intègre tel qu’il est.

Mais dans ce monde d’obscurantisme, nous sommes tous profondément conditionnés à croire que le bonheur et la satisfaction se trouvent quelque part en dehors de nous-mêmes. Quand nous voulons véritablement être libres, nous renonçons à cette façon de penser. Nous la laissons tomber parce que nous avons eu des aperçus du bonheur profond qui est déjà présent au fond de notre conscience, un contentement continu qui ne sera nôtre que lorsque nous aurons enfin cessé de chercher à l’extérieur de nous-mêmes.

Extrait de Vivre l’Eveil, de Andrew Cohen, Ed. Le Club
http://supervielle.univers.free.fr/univers.htm