Juil 5 2017

Lao Tseu – Le Tao Të King

Le Tao qu’on tente de saisir n’est pas le Tao lui-même;

le nom qu’on veut lui donner n’est pas le nom adéquat.

Sans nom, il représente l’origine de l’univers;
avec un nom, il constitue la Mère de tous les êtres.

Par le non-être, saisissons son secret;
par l’être, abordons son accès.

Le regardant, on ne le voit pas, on le nomme l’invisible.
L’écoutant, on ne l’entend pas, on le nomme l’inaudible.
Le touchant, on ne le sent pas, on le nomme l’impalpable.

Le Tao est quelque chose de fuyant et d’insaisissable.
Fuyant et insaisissable, il présente cependant quelque image,
insaisissable et fuyant, il est cependant quelque chose.

Le Tao lui-même n’agit pas,
et pourtant tout se fait par lui.

Perpétuel, il ne peut être nommé,
ainsi il appartient au royaume des sans-choses.

Il est la forme sans forme et l’image sans image.

http://www.syti.net/TAO/Tao.html

Juil 5 2017

Rumi – La Maison d’hôtes

Être humain, c’est être une maison d’hôtes.
Tous les matins arrive un nouvel invité.Une joie, une dépression, une méchanceté,
une prise de conscience momentanée vient
comme un visiteur inattendu.Accueillez les tous et prenez-en soin!
Même s’ils sont une foule de chagrins,
qui balaient violemment votre maison
et la vident de tous ses meubles,
traitez chaque invité honorablement.
Peut-être vient-il faire de la place en vous
pour de nouveaux délices.

La pensée sombre, la honte, la malice,
rencontrez-les à la porte en riant,
et invitez-les à entrer.

Soyez reconnaissants pour tous ceux qui viennent,
parce que chacun a été envoyé
comme un guide de l’au-delà.

~ ~ Rumi ~ ~

(Traduit par Deborah Bacon,
selon la version de Coleman Barks, The Essential Rumi)

http://decouvertetcheminement.blogspot.com/