Sep 5 2017

L’amour vrai – Osho

 

L’amour vrai ne s’oppose jamais à la liberté.

Si vous aimez quelqu’un,

vous approuverez toujours qu’il fasse ce qui lui plaît.

Du moment qu’il le souhaite, vous serez d’accord.

Vous ne ferez jamais intrusion dans sa vie privée

et n’essayerez pas de voler son intimité.

Le trait fondamental de l’amour est d’accepter l’autre tel qu’il est

sans jamais tenter de le remodeler selon vos besoins

en le rabotant par-ci, en le rembourrant par-là,

comme le font généralement les couples et les amis.

Si vous aimez, vous ne poserez aucune condition.

Et si vous n’aimez pas, en quoi cela vous intéresse-t-il?

Les choses sont très simples.

La personne que vous aimez est laissée en paix, quoi qu’elle fasse.

Celle que vous n’aimez pas n’est rien pour vous,

elle peut donc également faire ce qu’elle veut.

Si vous pouvez avoir une relation amoureuse sans aucune jalousie,

quelque chose de solide et de précieux se sera installé dans votre vie.

Osho

Les mots du Silence

 

OM MANI PADME HUM 009

http://presencedamour.over-blog.fr/


Sep 5 2017

Face au non-sens de la vie (à voir)

La vie n’est qu’un fantôme errant, un pauvre comédien qui se pavane et s’agite durant son heure sur la scène et qu’ensuite on n’entend plus; c’est une histoire dite par un idiot, pleine de fureur et de bruit, et qui ne signifie rien. (Shakespeare)

D’après une théorie, le jour où quelqu’un découvrira exactement à quoi sert l’Univers et pourquoi il est là, ledit Univers disparaîtra sur-le-champ pour se voir remplacé par quelque chose de considérablement plus bizarre et inexplicable. Selon une autre théorie, la chose se serait en fait déjà produite. (Le Guide du voyageur galactique)

http://youtu.be/oJ21s8TRqeI


Sep 5 2017

Citation du jour : lâcher-prise avec Eckhart Tolle

Le lâcher-prise vient lorsque vous ne demandez plus : « Pourquoi cela m’arrive-t’il? »

– Eckhart Tolle

Source : http://www.eveildelaconscience.ca

Sep 5 2017

Être libre d’être quelqu’un – Jean Klein

…/… Parce qu’une véritable relation est une non-relation. Par non-relation, j’entends: «Être libre d’être quelqu’un». Quand vous vous prenez pour une personne, vous ne pouvez voir qu’une personne. Mais quand vous vivez dans l’absence de tout ego, vous ne pourrez voir chez autrui, que l’absence de la personne. C’est dans cette non-relation que se trouve la véritable relation; sinon, il n’y a qu’une relation d’objet à objet, de personne à personne, et c’est une source de conflit. Quand vous vous prenez pour une personne, vous vivez dans l’insécurité, étant donné que cela demande un effort pour maintenir en vie la personne, car la personne ne peut exister en dehors de situations: elle est constamment en défense contre l’absence de situations. Énormément d’énergie est gaspillée dans la création de situations, c’est-à-dire dans la création d’une fausse continuité.

Q : Comment se débarrasser de la personne ?

Voyez que vous vous prenez pour quelqu’un.

Q : Voir est très facile, mais s’en débarrasser est très difficile…

Voir n’est pas prendre mentalement note, cela implique que vous voyiez avec autre chose que votre seule pensée, que vous constatiez comment la vision agit sur vous. Vous devez donner du temps à la vision. Après avoir pris note, ne vous précipitez pas, mais habitez la vision assez longtemps pour prendre conscience de la manière dont elle a agi sur vous. Quand vous voyez que pendant quarante-deux ans vous avez créé une personne et que tout ce qui gravite autour de vous a été vu selon l’optique d’une personne de quarante-deux ans, il se produit un choc. Prenez note de ce choc. Il est considérable. C’est en le percevant réellement qu’il y a transformation. C’est seulement cette sorte de vision qui possède le pouvoir de transformer. Sinon il n’y a que changement, et le changement n’est pas une transmutation. Voir réellement quelque chose est une transmutation. C’est une sorte de réorchestration de toute votre énergie. Ensuite vous serez libre un jour de la personne, et là, dans votre absence, se trouve la joie seule.
…/…

Q : Dr Klein, comment peut-on s’acquitter de ses tâches quotidiennes s’il n’existe ni personnalité ni ego ?

C’est dans votre absence que vous percevrez votre réelle présence. Tout ce qui apparaît dans votre vie est comme ce qui se produit sur une scène mais vous ne vous identifiez pas à l’acteur qui est sur scène, vous demeurez simplement dans la salle, vous êtes le témoin. La vraie joie n’a lieu que lorsque vous êtes le témoin de tout ce qui apparaît et disparaît. Alors vos relations changeront complètement, parce qu’alors il n’existe aucune personnalité à laquelle vous identifier. La personnalité est un très bon outil, mais vous ne vous identifiez pas à elle. Vous agissez spontanément, et cette action n’est pas une réaction, elle est en réelle adéquation avec chaque instant. Une action spontanée implique qu’il n’y a ni acteur, ni agent, il y a seulement action. Il n’y a aucune entité dans le cosmos, il y a seulement fonctionnement. Un fonctionnement sans intervention d’une personnalité relève d’un âge nouveau.

Extrait de : Transmettre la lumière (Éditions du Relié)


Sep 5 2017

Le paradis n’est plus sur terre.

« Être ou ne pas être »telle est la question.
Comparaison entre 2 mondes qui habitent pourtant la même planète….Celui de la faune, la flore, les animaux qui vivent en symbiose et en harmonie avec la nature. Et celui de l’homme, qui pille, détruit,déforestation, exploite tout, même les hommes et donne une valeur financière à toute chose, pour se gaver dans l’opulence et les bonheurs futiles d’une vie de barbares primaires. A quand le changement? Je souhaite vraiment que le chaos puisse remettre tous ces collabos de ce système ordurier et assassins dans de terribles souffrances morales, tels qu’ils en infligent à ce qui porte la vie sur notre bonne vieille Terre.

Être vivant ou subir sa vie dans une société « civilisée »


Sep 5 2017

Mathieu Martel : L’Éveil ou l’analogie du regard

ENTREVUE EXCLUSIVE DES « INVITÉ DE MARC »

AUTRES CAPSULES, TEXTES ET PROCHAINES CONFÉRENCES : PORTRAIT NON-DUALISTE – MATHIEU MARTEL