Sep 10 2017

Le plus grand miracle est d’être vivant

Est-ce que vous avez déjà aimé ? Quand vous aimez quelqu’un, vous voulez regarder cette personne-là dans les yeux, et dire qu’elle est une source de bonheur pour vous. ‘Chéri, tu es un trésor pour moi, tu es une source de bonheur pour moi.’ C’est parce que vous trouvez dans cette personne-là beaucoup de fraîcheur, beaucoup de compréhension et beaucoup de compassion. Et cette personne-là a aussi de la stabilité, de la solidité qui vous procure la non-peur. Vous avez beaucoup besoin de la non-peur, et cette personne-là peut vous procurer de la non-peur, de la stabilité. Donc vous souhaitez que l’autre personne reste comme ça, avec beaucoup de fraîcheur, avec beaucoup de stabilité, avec beaucoup de compréhension et de compassion pour que vous puissiez profiter d’elle.

Et peut être que vous voulez faire quelque chose pour pouvoir maintenir cette situation. On peut toujours faire quelque chose pour pouvoir aider l’autre personne à rester fraîche, solide, compassionnée, pleine de compréhension. Il faut une pratique afin de pouvoir aider l’autre personne à continuer. Et vous aussi, celui ou celle qu’il aime, vous voulez aussi devenir une source de joie, de bonheur, un trésor pour l’autre personne, et ça doit être une pratique qui peut vous aider à devenir et à rester une source de bonheur pour l’autre. L’enseignement du Bouddha sur l’amour est très profond, très clair, et on peut le mettre en pratique aujourd’hui, aujourd’hui même. La pratique de la méditation nous procure de la joie, du bonheur, et comme vous avez de la joie et du bonheur, vous pouvez partager à l’autre personne. Lire la suite


Sep 10 2017

10 chiens parmi les plus courageux de l’histoire

 


Balto
Balto était le chien de luge de tête lors de la dernière étape d’une célèbre livraison médicale urgente pour Nome, Alaska, en 1925. Il y avait eu une épidémie sérieuse de diphtérie dans la ville et les fonctionnaires médicaux ont eu besoin d’antitoxines pour prévenir la dispersion de l’infection du système respiratoire. Les doses les plus proches étaient à Anchorage. Les fonctionnaires ont été obligés de faire intervenir les chiens de traîneau pour livrer les antitoxines parce que le froid extrême rendait les autres modes de transport impossibles. La course a mis sept jours.
Au moment où Balto et son équipe étaient sur la route avec leur chargement, le chauffeur de luge Gunnar Kaasen (photo) pouvait à peine voir devant lui et a dû compter sur les chiens pour atteindre Nome, sans aucun repère. Balto a été célébré comme un héros lors de leur arrivée à Nome et plus tard lors d’une tournée médiatique. Une statue lui a été dédiée dans Central Park à New-York.
Le Malinois Belge
Une de quatre catégories de chiens belges gardiens de moutons, le Malinois, est beaucoup apprécié pour sa capacité à jouer dans des situations dangereuses. Utilisé par les équipes SWAT et militaires du monde entier, ces chiens sont facilement entraînés pour toutes sortes de tâches, dont le flairage de médicaments et de bombes, les missions de recherche et de secours et de protection personnelle.
Bien que facilement confondu avec les bergers allemands, ces chiens ont une allure plus élégante que leurs cousins, sans pour autant sacrifier leur vitesse, force ou agilité.
Laïka
L’Histoire se souvient de Youri Gagarine comme étant le premier homme à avoir été dans l’espace en 1961, mais il a été précédé en 1957 par Laïka, un mélange de Terrier femelle qui a été ramassée dans les rues de Moscou et propulsée dans l’histoire – en devenant le premier animal en orbite autour de la Terre. Lancée dans le satellite russe, Spoutnik 2, Laïka est devenue une célébrité mondiale lorsque le monde s’est émerveillé de sa bravoure.L’admiration s’est vite transformée en colère lorsqu’ il a été révélé peu de temps après le lancement, que les Soviets n’avaient pas organisé correctement les conditions de retour de Laïka sur Terre. Elle est morte après avoir passé quatre jours dans le satellite, à cause d’une surchauffe et ses restes ont été incinérés lors du retour de Spoutnik 2 dans l’atmosphère de la Terre
Général Smoky
Ce petit Yorkshire de moins de 2 kilos a eu une grande vie. Smoky a été trouvée dans une jungle de Nouvelle- Guinée et bientôt elle fut achetée par un soldat américain, Bill Wynne. Wynne l’a dressée et la minuscule chienne de 7 pouces (18 cm)l’a accompagné deux ans pendant la Seconde Guerre mondiale. À l’étranger, elle a diverti les troupes et récolté des honneurs pour sa bravoure, en ayant sauvé la vie de Wynne au moins une fois en l’avertissant d’un incendie dans un navire de transport.
Après la guerre, Smoky et Wynne sont retournés à la maison, à Cleveland, Ohio et ont continué de rencontrer les anciens combattants et le public. Elle est commémorée par une statue à Lakewood, Ohio.
Sergent Stubby
En servant avec la 102ème Infanterie, 26ème division (Yankee), le Sergent Stubby, pit-bull croisé, a parcouru les champs de bataille de la Première Guerre mondiale en France et est devenu la mascotte de l’unité. Peu après son arrivée, l’unité de Stubby a subi une attaque au gaz. Après cela, Stubby – avec son oreille et son nez fins- alertait son unité lors des attaques permettant ainsi aux hommes de mettre leurs masques à gaz à temps.Stubby est devenu un chien de secours parfait. Il renifla un espion allemand, ce qui lui valut une promotion au grade de sergent, le seul chien à recevoir une telle promotion dans le combat.
Hachiko (de la même race que la petite chienne qui a été retrouvée trois semaines après le tsunami japonais)
Hachiko, une variété de Spitz japonais, est l’un des chiens les plus fidèles de l’histoire. Hachiko allait à la rencontre de son maître chaque jour à la gare de Shibuya à Tokyo lorsque celui-ci revenait du travail. En 1925, le propriétaire est décédé au travail et ne revint jamais à la maison. Hachiko est allé à la gare jour après jour, s’échappant même de chez ses nouveaux maîtres pour attendre le retour de son maître décédé.
Une statue d’Hachiko se situe maintenant à la gare de Shibuya, et l’endroit où se tenait Hachiko pendant de nombreuses années est marqué par une série de traces de pattes en bronze.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hatchi
Les chiens survivants du Tsunami
Les chiens ne sont pas seulement les meilleurs amis de l’homme, ils s’entraident aussi. Après qu’un séisme et tsunami aient dévasté le Japon en mars, les résidents se sont précipités pour se mettre à l’abri. Les médias ont été stupéfiés par un chien qui veillait un autre chien blessé. Le chien de garde grogna et aboya à l’approche des humains, sans doute inquiet du bien-être de son compagnon canin. Finalement, les sauveteurs ont réussi à calmer le chien – assez pour les mettre tous les deux en sécurité.
Mancs 
Un chien de sauvetage connu en Hongrie, Mancs (dont le nom signifie ‘patte’) était membre de l’Équipe Spéciale de Sauvetage de Miskolc, en Hongrie. Mancs et l’équipe ont voyagé dans le monde entier pour chercher des survivants après les séismes. Mancs était connu pour son sens de l’odorat développé et pour le signal clair qu’il envoyait aux sauveteurs pour indiquer que quelqu’un était vivant sous les débris.
Une statue de Mancs a été érigée à Miskolc en 2004, deux ans avant sa mort.
Moustache 
Moustache, un caniche noir, est peut-être le témoignage le plus étrange de cette liste. Certaines parties de son histoire sont considérées comme fictives, mais la célébrité de Moustache s’est propagée un peu partout, y compris dans un article du New York Times.Ses plus grands instants de gloire auraient eu lieu pendant la bataille d’Austerlitz en 1805, au cours de laquelle Moustache non seulement aurait détecté et acculé un espion autrichien, mais aurait aussi rapporté le drapeau français au camp après avoir perdu une patte dans une explosion d’artillerie. Moustache a reçu une médaille pour sa bravoure et son dévouement.
Rags 
Rags, un terrier bâtard, a combattu aux côtés de la division américaine de 1ere Infanterie pendant la Première Guerre mondiale. James Donovan a trébuché sur le chien alors qu’il était à Paris – il utilisa au départ le chien comme prétexte pour éviter d’être arrêté alors qu’il était loin du front sans permission. Il a repris son service, emmenant le chien, comme mascotte de division. Rags est vite devenu un chien porteur, livrant des notes à travers les champs dangereux pour divers postes.Rags et Donovan ont tous deux été impliqués dans une grave attaque au gaz et ont été expédiés vers les États-Unis. Donovan est décédé à l’hôpital, mais Rags a survécu et est devenu une célébrité dans le pays, au point de monter au rang de lieutenant-colonel. Il a été enterré avec les honneurs militaires à Silver Spring, Maryland

 


Sep 10 2017

Si vous cherchez le bonheur, disparaissez!

ajahn-brahm Ajahn Brahm

« Chaque année, j’assiste à la remise des Médailles Curtin (en Australie). Ces cérémonies me plaisent toujours ; on entend des récits émouvants sur des gens qui ont aidé et servi notre communauté. Il y a quelques années, j’ai moi-même reçu une de ces médailles. Et je me suis rendu compte qu’en tant que moine, plus on disparait, plus on reçoit de récompenses et de reconnaissance. Mais vu qu’on disparait, il n’y a vraiment nulle part pour accrocher la médaille. Ils essaient de l’accrocher, mais ça traverse tout; ça ne colle pas, parce qu’il n’y a rien pour la faire tenir.

Quand vous pratiquez ce chemin, vous disparaissez petit à petit. Si vous comprenez l’idée de disparaitre – c’est-à-dire l’immobilité et le calme- vous commencez à comprendre anatta, non-moi. C’est parce que plus vous êtes calme, moins vous existez ; moins il y a un sens de moi ou d’être. Cela peut sembler effrayant, mais en fait c’est très beau. En réalité, c’est le seul vrai bonheur, parce que plus vous lâchez le sens du moi, plus vous vous libérez de la souffrance sous toutes ses formes. Et quand vous vous penchez sur l’idée de la libération de la souffrance, vous vous enfoncez davantage sur ce chemin. Cela peut prendre de longues années ou juste quelques unes, mais la seule chose sensée à faire c’est de rester patient, rester sur le chemin, et se relâcher dans le bonheur de disparaitre. Lire la suite


Sep 10 2017

La non-dualité en vidéo


Sep 10 2017

Le désir (Swami Prajnanpad)

DésirLes désirs naissent de la double croyance que l’on peut obtenir quelque chose d’un autre et que l’on peut le garder de façon permanente. Ces deux croyances sont fausses. Personne ne donne jamais rien. L’autre ne donne que s’il obtient lui-même ce qu’il veut. Aussi vous faut-il donner d’abord. Et ce faisant, nous ne sommes pas sûrs que l’autre a reçu réellement; cela peut le laisser indifférent. Ensuite, croire que nous pourrons garder quoi que ce soit, c’est faire fi de l’impermanence de tout ce qui est. Alors, voyant cela, nous ne sommes plus emportés par le désir. Mais tant qu’ils sont là, ces désirs, nous devons les accueillir. Nous ne devons surtout pas les refouler, mais les réaliser consciemment et voir où ils nous mènent. Si le résultat est positif, nous pouvons les garder. S’ils entraînent de la souffrance, alors ils doivent disparaître.

Extrait du site : http://nondualite.free.fr/c_prajnanpad.htm