Nov 8 2017

ECHART TOLLE – VIVRE LIBERE


Nov 8 2017

La rhétorique du « Si »

Il est, pour le moins, utile de savoir identifier un comportement manipulateur. Un des usages fréquents est simplement celui du mot « si ».

Avec ce petit mot, avec un « si », un humain peut transformer la mécanique factuelle des causes et des conséquences en des notions de responsabilité et même de culpabilité, donc en des reproches ou des accusations.

Il suffit alors d’avoir été acteur dans un ensemble de causes et d’effets pour qu’une simple phrase conditionnelle te transforme en responsable ou coupable : « Si tu n’avais pas fait ceci, alors cela ne se serait pas passé, donc c’est ta faute ». Ainsi, par exemple, ta mère serait responsable/coupable de tous tes actes car tu n’aurais pas pu les mettre en oeuvre si seulement elle ne t’avait pas mis au monde. Lorsque la cause est lointaine dans le temps, l’arnaque intellectuelle est évidente… mais elle peut l’être beaucoup moins lorsque la cause et la conséquence sont proches dans le temps.

Le jeu consiste à éluder les responsabilités factuelles, concrètes et utiliser une condition comme « si ceci n’avait pas existé, alors ceci non plus ». Cette condition n’établit strictement aucune responsabilité de fait, mais elle a l’avantage de présenter une forme qui permet facilement de relier un événement à un humain. Tout humain peut ainsi être conditionnellement connecté à tout événement qui l’entoure plus ou moins. Et donc tout acteur peut être virtuellement transformé en responsable ou coupable.

Tu peux ne pas te faire avoir… http://etre-humain.net


Nov 8 2017

Qu’est-ce qui vous pousse à vouloir sauver le monde?

sauver le monde