Nov 8 2017

ECHART TOLLE – VIVRE LIBERE


Nov 8 2017

Le monde ‘tel quel’-Douglas Harding


Nov 8 2017

Est-ce là le but de l’Éducation, de vous obliger volontairement ou non à vous adapter à cette structure démente qu’on appelle la société?

krishnamurti« Voyez-vous, vous vivez dans une des plus belles vallées que j’aie jamais vue. Il s’y attache une atmosphère particulière. Avez-vous remarqué, surtout au crépuscule et aussi au point du jour, une certaine qualité de silence qui pénètre, qui imprègne toute la vallée ? Je crois qu’il y a autour de nous des collines parmi les plus anciennes du monde et l’homme ne les a pas encore abîmées. Partout où l’on va, dans les villes et ailleurs, l’homme détruit la nature, abat les arbres pour construire de plus en plus de maisons, polluant l’air avec ses automobiles et ses industries ; il détruit les animaux – comme le tigre qui a presque disparu. Il détruit tout parce qu’il naît de plus en plus d’enfants et qu’ils ont besoin de plus en plus d’espace. L’homme répand graduellement la destruction dans le monde entier. Quand on arrive dans une vallée comme celle-ci – où la population est peu nombreuse, où la nature n’est pas profanée, où règnent le silence, le calme, la beauté – on en est tout étonné. Chaque fois que l’on vient ici, on ressent l’étrange particularité de cette terre, mais il est probable que vous vous y êtes habitués. Vous ne contemplez plus les collines, vous n’écoutez plus les oiseaux, vous n’entendez plus le vent dans les feuilles. Petit à petit, vous êtes devenus indifférents.

L’éducation ne consiste pas à apprendre dans des livres, à confier certains faits à la mémoire, mais à apprendre comment regarder, comment écouter toutes ces choses que racontent les livres, que ce qu’ils racontent soit vrai ou faux. Tout cela fait partie de l’éducation. Elle ne consiste pas simplement à passer des examens, à obtenir un diplôme et une situation, à se marier et à s’installer, mais encore à savoir comment écouter les oiseaux, comment voir le ciel, l’étonnante beauté d’un arbre, le dessin des collines, comment les sentir, comment être vraiment en contact avec toutes ces choses. Tandis que vous allez vieillir, ce sentiment d’écouter, de regarder, disparaîtra malheureusement, parce que vous aurez des soucis, parce qu’il vous faudra plus d’argent, une plus belle automobile, plus ou moins d’enfants. On devient jaloux, ambitieux, avide, envieux ; et ainsi on perd ce sentiment de la beauté de la terre. Vous savez ce qui se passe dans le monde. Vous êtes forcément au courant de l’actualité. Il y a des guerres, des émeutes, une nation se dressant contre une autre. Dans ce pays également, il y a des divisions, des séparations, et il y a un taux de natalité croissant, une misère, des conditions sordides, une dureté grandissante. L’homme est indifférent à tout ce qui peut arriver à son prochain, pourvu qu’il soit, lui, bien en sécurité. Lire la suite


Nov 8 2017

La rhétorique du « Si »

Il est, pour le moins, utile de savoir identifier un comportement manipulateur. Un des usages fréquents est simplement celui du mot « si ».

Avec ce petit mot, avec un « si », un humain peut transformer la mécanique factuelle des causes et des conséquences en des notions de responsabilité et même de culpabilité, donc en des reproches ou des accusations.

Il suffit alors d’avoir été acteur dans un ensemble de causes et d’effets pour qu’une simple phrase conditionnelle te transforme en responsable ou coupable : « Si tu n’avais pas fait ceci, alors cela ne se serait pas passé, donc c’est ta faute ». Ainsi, par exemple, ta mère serait responsable/coupable de tous tes actes car tu n’aurais pas pu les mettre en oeuvre si seulement elle ne t’avait pas mis au monde. Lorsque la cause est lointaine dans le temps, l’arnaque intellectuelle est évidente… mais elle peut l’être beaucoup moins lorsque la cause et la conséquence sont proches dans le temps.

Le jeu consiste à éluder les responsabilités factuelles, concrètes et utiliser une condition comme « si ceci n’avait pas existé, alors ceci non plus ». Cette condition n’établit strictement aucune responsabilité de fait, mais elle a l’avantage de présenter une forme qui permet facilement de relier un événement à un humain. Tout humain peut ainsi être conditionnellement connecté à tout événement qui l’entoure plus ou moins. Et donc tout acteur peut être virtuellement transformé en responsable ou coupable.

Tu peux ne pas te faire avoir… http://etre-humain.net


Nov 8 2017

Lâcher prise


Nov 8 2017

Qu’est-ce qui vous pousse à vouloir sauver le monde?

sauver le monde