Nov 16 2017

”Qui Observe?”

QUESTION DU LECTEUR :

”Salut Yuri

Depuis environ 1an, j’ai découvert différent enseignement, différent témoignage d’éveil, beaucoup de point commun mais j’ai l’impression qu’il y a une ancienne école comme par exemple Arnaud Desjardins et Salim Michael, et une nouvel comme Eckart et toi qu’en penses-tu ?

Tu dis “qui observe” mais je ne vois pas d’autre entité, Mooji dit comme toi. J’ai vu une vidéo où une femme découvrait “en live” sur la vidéo, cet observateur immuable, avec son aide. J’ai eu des états après une certaine qualité de concentration dans lequel je sentais l’énergie de mon corps tout en observant mes pensés et écouté un interlocuteur en même temps. A d’autre moment après une courte méditation, je sentais une énergie au milieu de mon front et de mon plexus solaire.

Je sais que mon égo veut l’éveil, comment puis-je faire disparaitre ce désir de l’égo tout en gardant un réel désir.

Tout à l’heure en observant la lune, je me suis dit que toute chose à une place, toute chose a une raison d’être, et chaque chose arrive parce qu’il doit arrivé. Positif ou négatif tout a sa raison d’être. Et même ce mail. Mais comment laisser porter mon existence par la vie ? Et en faire une croyance qui peu changer ma vie.

Voilà, j’ai des milliards de questions que mon mental ses approprié, du coup je ne sais plus si elles ont une réel valeur ou non ?
Je comprend quand Jean Klein disait ” chaque pas pas que vous faite dans votre recherche, vous éloigne de l’illumination”, ça veut dire que mon mental c’est approprié toutes les découvertes et m’empêche de découvrir ce que je suis vraiment et c’est pourquoi je doit oublie tout ce que j’ai découvert, non ?

Avec toute ma gratitude et mon respect.

Amicalement, M.

Réponse:

Salut M.

”Depuis environ 1an, j’ai découvert différent enseignement, différent témoignage d’éveil, beaucoup de point commun mais j’ai l’impression qu’il y a une ancienne école comme par exemple Arnaud Desjardins et Salim Michael, et une nouvel comme Eckart et toi qu’en penses-tu ?”

Tu me fais découvrir Arnaud Desjardins qui me fait énormément penser a Stephen Jourdain, et Salim Michael, je vais jeter un coup d’oeil à son enseignement ; Veux-tu dires qu’il y a une école d’inspiration Indienne et une autre qui découle du zen? Ce serait les deux distinctions et les deux pointes vers la même direction, l’idée c’est de choisir les chaussures de marche les plus confortables

”Tu dis “qui observe” mais je ne vois pas d’autre entité, Mooji dit comme toi. J’ai vu une vidéo où une femme découvrait “en live” sur la vidéo, cet observateur immuable, avec son aide. J’ai eu des états après une certaine qualité de concentration dans lequel je sentais l’énergie de mon corps tout en observant mes pensés et écouté un interlocuteur en même temps. A d’autre moment après une courte méditation, je sentais une énergie au milieu de mon front et de mon plexus solaire.”

Il y a toutes sorte de courants énergétiques dans le corps, la mécanique derrière est certainement intéressante mais l’une n’est pas plus valable que l’autre pour faire la distinction entre endormi et éveillé, si tu cherche une preuve dans le mental que tu es arrivé à un état de conscience important alors tu ne peux que regarder dans la mauvaise direction, la vérité n’est attaché a aucun effet du mental, elle est, sans artifice, sans saveur, sans odeur…

C’est la réalisation que rien du mental n’est toi ni ne peut prouver que tu ES; toi seul a le pouvoir de dire je suis, les objets ne peuvent qu’être reconnu comme n’étant pas toi, lorsque ce qui va et vient, le mental/l’expérience n’est plus porteur de vérité alors tu découvre qu’il n’y a rien à garder ici bas, il n’y a rien qui soit capable de prouver qui tu es car tu n’es pas de ce monde et tu n’as pas de formes expérimentable.

”Je sais que mon ego veut l’éveil, comment puis-je faire disparaitre ce désir de l’ego tout en gardant un réel désir.”

Si l’état normal est l’état éveillé, si c’est la vérité, alors l’ego mourrera de sa belle mort en son temps si tu en prends conscience et résiste à la tentation de le nourrir et de lui donner la place du chauffeur, peu à peu, il laissera la parole à plus grand que lui.

”Tout à l’heure en observant la lune, je me suis dit que toute chose à une place, toute chose a une raison d’être, et chaque chose arrive parce qu’il doit arrivé. Positif ou négatif tout a sa raison d’être. Et même ce mail. Mais comment laisser porter mon existence par la vie ? Et en faire une croyance qui peu changer ma vie.”
As-tu vraiment le choix? As-tu le choix de ne pas être? L’existence est déjà portée il faut simplement découvrir les tendances du mentals, se laisser ”mariner” dans l’expectative que la  conscience est omniprésente, omnipotente, et qu’il n’y a absolument aucune barrière qui l’empêche de t’apporter la leçons et les outils nécéssaires dans ce moment.

Le soutien de la conscience est toujours là, les mots magiques qui réconfortent et donnent un sens à ce que nous vivons sont là, mais nous n’avions encore jamais porté attention ; Cette fois il faut bien écouter et rappeler à l’ordre cet ego qui se déclenche par pur habitudes d’un passé endormi et révolu, comme la voiture qu’on met sur le neutre et qui poursuit sa route jusqu’à épuisement de son élan.

”Voilà, j’ai des milliards de questions que mon mental ses approprié, du coup je ne sais plus si elles ont une réel valeur ou non ?
Je comprend quand Jean Klein disait ” chaque pas pas que vous faite dans votre recherche, vous éloigne de l’illumination”, ça veut dire que mon mental c’est approprié toutes les découvertes et m’empêche de découvrir ce que je suis vraiment et c’est pourquoi je doit oublie tout ce que j’ai découvert, non ?”

Qui perçoit cet inquiétude? Qui perçoit l’impulsion de devoir oublier? Qui perçoit cette conclusion?  Tu n’as pas besoin de milles et une questions, celle-ci suffit, la conscience inconditionnée perçoit tout cela, elle n’a pas besoin de changer l’expérience du mental pour être davantage ce qu’elle EST.  Peux-tu accepter une telle simplicité? ou bien cherche tu des feux d’artifices et des trompettes?

Les feux d’artifices, le mental connais bien cela, il peut t’en montrer de toutes les couleurs et te proposer le meilleur spectacle que tu n’aura jamais vu, et dans toute la splendeur et l’émerveillement, ce ne sera que du rêve, des confétis et des parades qui vont et viennent, des émotions à couper le souffle qui ne sont là que l’instant d’un moment … Qui était là sans un mot, pour témoigner de toute cette expérience? Qui état là pour découvrir que ces moments d’exaltation on eu un début et une fin? Il fallait que ce soit quelque chose de durable, quelque chose qui a conscience de son éternité, et qui contient en elle la pleine palette de l’expérience.

Voilà ce que je veux que tu réalise maintenant, voilà vers quoi tu dois mettre ton attention Murat, ce n’est pas lointain, ni dans le temps ni dans l’espace.

Tiens-moi au Courant M., dis-moi ce que tu trouves !


Yuri


Nov 16 2017

Le pouvoir du moment présent – Lecture méditative

Eckhart Tolle

Eckhart Tolle

Depuis sa parution en 1997, le livre de Eckart Tolle, « Le pouvoir du présent » a eu une forte répercussion sur le conscient collectif de la planète. Il a en effet été traduit en 15 langues et il est devenu un best-seller dans de nombreux pays.

Son succès vient du fait que Eckart Tolle sait nous amener directement à l’intérieur de nous même, dans cet endroit paisible, au de là du mental et du contrôle de notre ego. Et comme tous les grands maîtres spirituels, Eckart Tolle nous partage d’abord son expérience d’illumination vécue à la suite d’une transformation personnelle.

Voici une lecture méditative et un exercice extrait de son livre-guide Mettre en pratique le pouvoir du moment présent, lisez les, intégrez les et vous trouverez des clés intéressantes pour trouver la voie du bien-être intérieur.

LECTURE MEDITATIVE :

 » L’Être n’existe cependant pas seulement au delà mais aussi au cœur de toute forme ; il constitue l’essence invisible et indestructible la plus profonde. Mais ne cherchez pas à le saisir avec votre mental ni à le comprendre.

Vous pouvez l’appréhender seulement lorsque votre  » mental  » s’est tu. Quand vous êtes présent, quand votre attention est totalement et intensément dans le présent, vous pouvez sentir l’être. Mais vous pouvez jamais le comprendre mentalement.  »

Retrouver cette présence à l’être et se maintenir dans cet état de  » sensation de réalisation « , c’est cela l’illumination.

Le terme évoque l’idée d’un accomplissement surhumain, et l’ego aime s’en tenir à cela. Mais l’illumination est tout simplement votre état naturel, la sensation de ne faire qu’un avec l’Être. Lire la suite


Nov 16 2017

Neale Walsch – Regardez, souriez, touchez.


Nov 16 2017

Bernard Montaud – Dans le sacré de l’ordinaire…

A la découverte du meilleur de soi même dans le sacré de l’ordinaire…

On appelle développement intérieur, épanouissement personnel ou croissance personnelle un ensemble de pratiques ayant pour finalité la découverte de soi et de son fonctionnement intérieur pour mieux vivre.

Par la présence et la conscience, s’épanouir dans les différents domaines de l’existence et réaliser son potentiel individuel. Il n’existe pas de méthode unique de développement intérieur mais elle doit comporter un dépassement de soi. Lire la suite


Nov 16 2017

1,2,3… Présence !!!

 

Au cœur de toutes les voies, il a toujours été question de la nécessité absolue de la vigilance, présence à soi, présence à Dieu. Des générations de religieux de toutes confessions s’y sont consacrés. D’ailleurs, Prajnanpad nous dit clairement « il n’est pas question de savoir si la vigilance est importante sur le chemin , la vigilance C’EST le chemin »
Voilà qui mérite que l’on s’y considère cette question avec un intérêt tout particulier.
Voici une description de ce que peut être la vigilance qui à le mérite d’être extrêmement puissante et comment cela est applicable instantanément dans nos vies.

Il existe 3 modalité de conscience possible au cours de la journée : mode 1, mode 2, mode 3
Et nous découvrirons que durant toute notre vie, nous glissons continuellement d’un mode à l’autre.

Mode 1
C’est la conscience sociale minimum , c’est le niveau de conscience que nous connaissons bien qui fait que chez le boulanger, on demande une baguette et pas du poisson. Il peut se passer quelque chose autour de nous, nous n’en n’avons pas conscience. La boulangère peut être triste ce jour là, nous ne nous en rendrons pas compte et nous rentrons chez nous sans vraiment faire attention à notre itinéraire. Bref une forme de sommeil éveillé que nous « pratiquons » allègrement. A ce stade, il n’est évidemment pas question d’un Chemin spirituel et de mise en pratique d’un enseignement quel qu’il soit. Dixit Swamiji « vous êtes nulle part , vous n’êtes même pas une entité,»

Mode 2
Si des circonstances favorables le permettent,( j’ai décidé que je serais conscient, je fais une retraite, un danger me menace… ) nous pouvons passer en mode 2 et alors j’ai conscience de moi, c’est à dire de ma réalité physique, des sensations, de la situation dans laquelle je suis, des pensées et peut être des émotions. Je peux ainsi être attentif au fait de parler, d’écouter ou d’être engagé dans une action. Avec la mode 1, la différence est considérable : il y a « quelqu’un » qui expérimente et ce quelqu’un c’est MOI. Et là une forme de pratique devient possible. Le mode 2 c’est l’attitude du chercheur qui découvre la nécessité de la Présence, de l’attention. et de sa difficulté aussi ne serait ce que pour revenir le plus souvent possible à cet état de veille sans même parler de s’y installer.
Ce mode 2 c’est aussi l’attitude intérieure de gens qui n’ont jamais pratiqué de chemin, qui n’ont jamais entendu parler de spiritualité mais qui sont tout simplement sains, psychologiquement sains.
Il faut être très clair, ce mode 2 nous prépare au Chemin mais n’est pas le Chemin lui-même c’est la pratique consciente de notre bonne vielle dualité, moi et le monde, mais ce n’est pas la vigilance, pas du tout ! Et pourtant c’est le jour et la nuit avec le mode 1 : une lampe s’est allumé  « JE veille » Mais ce Je reste mon postulat de base. Alors comment faire l’expérience du Un avec, de la Non-dualité. Certainement pas en mode 2. Même non-égoïste, même aimant, même détendu, je reste toujours Moi en face de l’Autre. Il ne peut y avoir de véritable accueil.

Mode 3
Alors que le mode deux  est une attention dans Une direction, de moi vers le monde, le mode 3 est une attention simultanée dans Deux directions diamétralement opposées : la direction vers ce qui est regardé,(vers l’avant) et la direction vers Ce qui regarde (vers l’arrière)  et oui la Conscience à cet immense pouvoir de ce diriger vers le VU et vers CE qui voit.

« Quelle idiotie » rétorque n’importe quel mental parfaitement constitué « Ce qui voit en moi, c’est  MOI évidemment !!! » Vérifions quand  même, Swamiji répétait assez souvent « Qui agit, qui voit ? moi ou……ou qui, ou quoi ? ?

Et là pour Voir (et non comprendre ou ressentir)  notre brillante intelligence ne nous sera d’aucun appui. Vous regardez cette page et je vous propose simplement de vérifier le « voyant ». Qui regarde cet écran ou ces caractères d’imprimerie en ce moment ? pour le savoir, sans idées préconçues, sans utiliser votre mémoire ou votre imagination, tournez votre attention vers l’arrière en direction de l’origine de la vision et que voyez-vous ? que découvrez-vous ? Vous êtes LA Seule et Unique autorité sur votre expérience.

En ce qui me concerne, en ce moment si je retourne à 180° mon attention de cet écran et clavier , ce que je vois , c’est….rien, rien du tout, un immense espace d’accueil pour la scène qui est là, un vide plein mais un vide tout de même, une absence disponible, accueillante et le miracle c’est que cette absence VOIT, ce vide VOIT. Je vous en prie, vérifiez si c’est votre expérience. Si j’ose retourner mon attention vers CE qui voit en moi, je réalise qu’au centre, au cœur même, il n’y a rien !!! c’est CE QUE JE SUIS et c’est CE QUI REGARDE. Ce n’est pas une chose, c’est Rien et Tout en même temps ; Juste la Conscience, la Présence, l’Unique Conscience qui voit en chaque être. Pas de couleur, pas de forme, pas de mouvement, je ne comprend pas, je ne ressens pas pourtant je vois. J’insistes, ne faîtes pas semblant, mais si c’est votre expérience, alors Bienvenue au club, vous êtes en Mode3 et par la même, vous mettez un pied sur le Chemin. Avant cette découverte tout n’était que préparation, acceptez que la pratique fondamentale, c’est la pratique du mode 3 ; Pourquoi, parce que c’est la pratique de la non-symétrie, la pratique du non-deux. L’objet vu reste l’objet vu, le monde reste le monde mais à partir du véritable sujet, de ma véritable nature.

Comment être UN AVEC ? il faut s’effacer, disparaître,. Comment ? en voyant qu’ici, au centre, au cœur, je suis l’Ouvert, l’Accueil, je suis OUI.le moi que je croyais être n’est pas au centre, n’a pas accès au centre. « Le salaire du péché, c’est mort »disent certains mystiques chrétiens. Que cette phrase devient lumineuse lorsque je vois qu’ici, à distance zéro de moi-même réside ce merveilleux Vide-Plein. Le moi que je croyais être n’est qu’en Banlieue, dans le monde du changement, des choses et de la mort…

Si je suis totalement identifié à ce moi, séparé de ce vide plein de cette Conscience sans nom.
voilà mon péché et oui alors ma certitude est la mort .

Le mode 3, c’est la pratique de l’immortalité, de la vigilance, du retour de l’attention vers ce Vide-Plein fondateur et par la même c’est la pratique de l’effacement du moi, de la mort à soi-même. Pour citer Arnaud DESJARDINS dans le chapitre ATMA de « A la recherche du Soi »
La seule véritable vision est la vision simultanée des formes et du sans forme, autrement vous êtes dans le mensonge et l’illusion »

Maintenant le but du jeu, sera de revenir le plus souvent possible en mode 3, avec les inévitables glisssements en mode 1 et 2. Mais quand la lumière de la vigilance sera de nouveau allumée, vous ne pourrez plus vous prendre pour cette petite forme limitée, fragile  et séparée.

Et pour finir, un conseil ; Le meilleur point d’appui pour pratiquer et revenir en mode 3, c’est lorsque vous êtes en relation avec quelqu’un. Osez faire cette chose audacieuse qui consiste à disparaître consciemment en faveur de l’autre et de en même temps de retrouver son humanité en l’autre et par l’autre.

Alors peut être que, dès le début de cette pratique fondamentale vous ne ferez pas l’expérience d’Ananda, de l’amour qui coule à flot. Sans doute pas, mais vous réaliserez vite, très vite que cette Lumineuse Béance , de cette Glorieuse Absence, Ici en mode 3 qu’IL va venir.    Confiance, en mode 3
Alain BAYOD

http://www.francis-sigrist.org