Déc 31 2017

Sagesse et sérénité à la portée de tous

http://youtu.be/HqoKH-gI3AM


Déc 31 2017

Et tout te sera donné

 

Pourquoi, quand on est sur le chemin, est-on aussi mal dans sa peau ?
A priori, on aurait pu penser que ce serait le contraire, non ?
Réfléchis et prends un exemple. Quand tu nettoies un jardin, avec la multitude de petits travaux que cela comporte, tu es fatigué et parfois tu songes que c’est ingrat et tout à fait inintéressant. Mais tu sais très bien que si tu veux planter derrière, et réussir tes plantations, tous ces défrichements sont nécessaires.

 Et puis quand le nettoyage est terminé, c’est le temps de planter qui vient, puis de l’accompagnement de la croissance des plantes. Enfin vient la récompense avec l’éclosion et l’épanouissement des fleurs, plaisir des yeux et enchantement de l’esprit.  Lire la suite


Déc 31 2017

La vie – Lee Lozowick

La vie prend certains détours. La vie est bien plus vaste que nous et c’est vraiment dans l’ordre des choses que d’accepter l’inévitable. Je ne parle pas de l’inévitable dans l’avenir mais de l’inévitable maintenant.

L’avenir, nous ne le connaissons pas et parler d’inévitable quand il s’agit de l’avenir, c’est vraiment pure imagination. Le futur n’est prévisible que dans la mesure où nous ne sommes pas prêts à accepter le moment présent. Pour la plupart d’entre nous, l’avenir est inévitable parce que notre passé a défini notre existence et que nous ne faisons rien par rapport à cela. Si notre névrose est une névrose d’échec, nous pouvons être certains que nous allons échouer dans l’avenir. Tant que nous sommes dans le déni, tant que nous résistons, que nous réagissons au lieu d’accepter ce qui est, le futur est extrêmement prévisible : la même chose va se répéter encore et encore. Notre existence peut changer mais notre réaction va être la même à chaque fois où que nous soyons. Lire la suite


Déc 31 2017

Preuves scientiques : Il n’y a pas de mort !

interview docteur charbonnier

sur les NDE ou EMI

 

 

EN CONFÉRENCE

 

 

 

 

 

 


Déc 31 2017

L’amérique en faillite….la fin du rêve…mondial…(?)

 

 

 

 

 

Réjouissons-nous, bientôt nous saurons ce qu’est la non-dualité, plus de passé et plus d’avenir non plus. Deux options se présente alors, se mettre à vivre l’instant présent dès maintenant ou apprendre à la dure à se sortir de nos illusions? (ça risque de faire mal pour  certains) Je me pose la question, je n’ai pas plus de réponses que vous mais je me dis toujours qu’il y a des pistes à explorer

Gougou


Déc 30 2017

Socrate Jésus Bouddha – Frédéric Lenoir

Être ou avoir? 3 anciens répondent à la question qui se veut être une question très moderne surtout en période de crise économique


Déc 30 2017

La voie du coeur est facile lorsque nous sommes sans préférences


Déc 30 2017

VIVRE EN POÈTE -jean Bouchart d’Orval

http://ventdeveil.blogspot.com/

      Cy Twombly

VIVRE EN POÈTE

Malgré les apparences, nous, les humains, ne souffrons que d’une chose : nous avons perdu de vue que nous habitons cette terre en poètes. Nous ne sommes pas ici pour réussir une vie personnelle, une vie de couple, une vie de ceci ou de cela, et encore moins pour faire croître «l’économie».
Profondément notre vie n’a ni utilité ni but, ce qui ne l’empêche pas d’être parfaite intelligence…
Le corps est un instrument de musique, l’esprit est la page sur laquelle s’écrit le poème de nos vies et nous en sommes le pur Spectateur.
Comment nous y prenons-nous pour ne pas voir cela et continuer de vivre dans le calcul et l’inquiétude ? Voilà la merveille à explorer ensemble avec un esprit silencieux et joyeux.

Jean Bouchart d’Orval


Déc 30 2017

Inconscient collectif : nous sommes tous reliés

L’existence d’une conscience collective bientôt prouvée ? Peut-être, grâce à une expérience troublante menée dans le monde entier avec un petit appareil censé détecter les émotions de groupe. Enquête sur cette invention qui révolutionne nos connaissances sur le psychisme.C‘est une petite boîte en métal, qui n’a l’air de rien d’autre qu’une petite boîte en métal… Je pensais, en commençant mon enquête, me retrouver devant un superbe alambic fluorescent et tintinnabulant au milieu d’un bric-à-brac digne du cabinet d’un docteur Mabuse. Au lieu de ça, rien que cette petite boîte connectée, tout de même, à un ordinateur. Juste un ordinateur portable, tout simple et tout gris. Ce fleuron de la technologie, premier brevet industriel de la parapsychologie, ne ressemble à rien. Je fais comme le petit portable, grise mine. Et ça se voit. « Vous vous attendiez à quoi ? » J’explique à quoi.

Mais il y a pire encore : cette petite boîte est faite pour fonctionner n’importe comment. Son cœur est un composant électronique conçu pour fabriquer du hasard… Pardon ? Ce n’est pas bien compliqué : lorsque vous prenez une paire de dés et que vous les faites rouler sur la table, vous fabriquez du hasard. Cet appareil fait la même chose, mais de façon bien plus sophistiquée : il débite à toute vitesse des suites de chiffres, au hasard. Gadget génial mais inutile ? Pas pour tout le monde. En tout cas, pas pour les chercheurs qui participent au Global Consciouness Project – le Projet conscience globale qui, paraît-il, est en train de révolutionner toutes nos connaissances sur la conscience humaine. Lire la suite


Déc 30 2017

Dialogue avec l’ange – extrait (vous verrez, c’est pas de la camelotte new age)






 

Un vendredi aprés-midi de juin 1943. Dans la Hongrie occupée, quatre amis discutaient lorsque, tout á coup, Hanna prononça des paroles qui, de toute évidence, ne lui appartenaient pas. Pendant dix-sept mois, chaque vendredi, une a voix  » parlera par sa bouche. Ces entretiens seront publiés sous le titre de « Dialogues avec l’ange » (Aubier), dont Gitta Mallasz, derniére survivante du groupe, s’est faite le scribe. Ce texte internationalement célébre vient d’être réédité en version intégrale.

 

 

Gitta Mallasz

Dans le numéro 79 de « Psychologies », Gitta Mallasz nous indiquait :  » De nous quatre, Hanna était la plus terre á terre, la plus consciente d’elle-mìme, la plus vive d’esprit. En mìme temps, elle était trés intuitive. C’est ce pouvoir de concentration qui lui a ouvert les portes pour une dimension de vie plus intense. Lorsqu’elle s’est écriée :  » Attention, ce n’est plus moi qui parle ! « , je savais qu’une force qui nous dépassait s’exprimait á travers elle. Pourtant, elle n’était jamais en transe : elle était simplement plus lucide. Et cela ne nous a pas du tout surpris, c’était naturel. Puis, chaque vendredi, á 3 heures, nous avons reçu l’ange comme si nous recevions natu-rellement un ami. Evidemment, la plu-part des gens’qui ont des révélations sont en transe, un phénoméne bien connu dans toutes les religions. Mais tel n’est pas le cas ici. Tout état de pos-session médiumnique ou de transe n’a donc rien á voir avec celui d’Hanna. En fait, il s’agit d’un état d’éveil plus conscient… parce que, dans la vie ordi-naire, nous ne sommes pas éveillés, mais endormis ! Nos yeux sont encore fermés.

DIALOGUES AVEC L’ANGE

DIALOGUES AVEC L’ANGE
Edition intégrale Recueillis par Gitta Mallasz
Editeur : AUBIER ISBN : 2-7007-2833-5

En 1943, alors que la Hongrie n’est encore qu’au bord de la guerre, quatre jeunes gens – Hanna, Lili, Joseph et Gitta – décident d’installer leur atelier de décoration dans un petit village, pour y vivre une vie plus attentive à l’essentiel. Si une même faim spirituelle les rapproche, aucun d’entre eux, pourtant, n’a jamais pratiqué sa religion.

Le jour où ils entreprennent de faire le point par écrit sur leurs problèmes personnels, Gitta se dérobe, se réfugie derrière des banalités. Hanna tout d’abord s’en irrite, puis a juste le temps de prévenir son amie – « Attention, ce n’est plus moi qui parle ! » – avant de prononcer, en toute conscience, des paroles qui manifestement ne peuvent lui appartenir.

Pendant dix-sept mois, des forces de Lumière – que les quatre amis appelleront « Anges » ou « Maîtres intérieurs » – s’exprimeront par la bouche d’Hanna. Dix-sept mois qui deviendront de plus en plus dramatiques : juifs tous trois, Joseph, Lili et Hanna partiront pour les camps de la mort. Seize ans plus tard, Gitta, la seule survivante, pourra enfin emporter en France les petits cahiers où avait été consigné mot par mot, lors de chaque rencontre, ce véritable « reportage sur une expérience spirituelle ».

 

Quelques extraits

Les commentaires de Gitta Mallazs sont en italiques, la lettre L. Signifie que la question est posée par Lili. Les textes sans autre mention émanent directement de l’ange, les capitales signalant un moment d’intensité particulière.

Lili: Pouvons-vous quelque chose contre les horreurs de la guerre ?
Lili est arrêtée net par un geste fulgurant de défense.

– NON ! LA GUERRE EST L’HABITUEL.
IMPOSSIBLE DE LUTTER CONTRE LE PASSE.
TOURNEZ-VOUS VERS LE JAMAIS-ENTENDU !

Je comprends que seule la Force nouvelle à venir peut transformer le vieil instinct de tuer.

Tu te mens encore.
Le mensonge est peur.
Mais tu n’as pas de raison d’avoir peur.

Sois attentive !
Le chemin n’est pas pesant…
Sois légère !
(…)
Si c’est pesant pour toi, tu t’égares.

La ville est coquille vide,
elle n’est plus, elle est malédiction pétrifiée,
même sa poussière est malédiction,
car rien n’y pousse.

Je vais te dire un secret :
La LUMIERE est la même que la lumière,
seule l’intensité est différente.

JE NE SUIS PRESENT QUE DANS LA JOIE.

Le vrai sentiment est immobile,
IL AIME TOUT ET RAYONNE.

Chacun est responsable de sa propre voix.
Ainsi elle ne peut pas être fausse.
Le Destructeur ne peut pas s’y glisser –
Seul dans le faux il le peut.

LA PAROLE EST PORTEUSE DE LUMIERE.
LA PAROLE VRAIE A SON POIDS.
LA PAROLE MENSONGERE EST SANS POIDS.
Le Destructeur se réjouit de la faille,
lui, le père de tous les mensonges,
il effrite, démolit.
Ce n’est pas la violence qui détruit les murs,
mais le mensonge.

 

Accueil©
Pour discuter, echanger, informer, ...N'hésitez pas à nous envoyer vos témoignagesQui sommes nous ?Une sélection de livres !!!Pour ne pas vous perdreNotre sélection

Tous droits réservés, Outre-vie.com, Mars 2003.
Commentaires et suggestions à xourim@outre-vie.com

Conception et design
Ecrire au webmaster