Jan 15 2018

Le silence-Krishnamurti

Le silence, ce n’est pas la cessation du bruit

Le silence, ce n’est pas l’arrêt du
vacarme incessant de l’esprit et du cœur : ce n’est pas le produit ni le résultat du désir, pas plus qu’un effet de la volonté.

La conscience, dans sa globalité, est un mouvement incessant et bruyant, évoluant dans des limites qu’elle s’impose elle-même. Dans ce cadre-là, tout silence ou immobilité est la cessation momentanée du bavardage, mais c’est un silence touché par le temps.

Le temps, c’est la mémoire, et pour cette dernière, le silence est de plus ou moins longue durée; le temps et la mémoire peuvent le mesurer, lui offrir un espace, lui donner une continuité – il devient alors un jouet de plus. Mais le silence, ce n’est pas cela. Lire la suite


Jan 15 2018

Mise au point primordiale

« Il existe un chemin qui permet de sortir des limitations humaines, de vaincre la souffrance et la mort. Mais la majorité des humains n’en connaissent que la caricature. Ce n’est pas « l’opium du peuple » ni « se consoler de ses misères » en espérant un paradis après la mort.

Il existe de nos jours – et j’en ai rencontré- des êtres humains qui ont essayé et réussi. J’ai vécu parmi eux et je suis encore sous la direction spirituelle d’un des plus grand d’entre eux. Est-ce du vedanta ou du yoga ? ou du bouddhisme ? À moins que ce ne soit de la kaballah ou du soufisme ou peut être de la théosophie ? Ce ne sont que des mots, des étiquettes sur des flacons. Et souvent l’étiquette est fausse ou le flacon est vide.

C’est en nous-mêmes que se trouve la solution du problème. Ce qui est réel en nous ne peut pas mourir. Ce qui est au centre de notre conscience est identique en tous les êtres. Ce qui est la base et le support de toutes choses, qui ne peut être atteint ni par la souffrance ni par la mort est aussi l’Essence même de notre personnalité. »

Swami Vijayananda (disciple de Ma Ananda Mayi)
Sur la trace des Yogis
http://ipapy.blogspot.com/

Jan 15 2018

Libre de toute compréhension

Ne pas conclure en esprit et rester libre de toute compréhension.


Si la vérité est déjà vraie et l’illusion vide, nous devrions nous éveiller avant que cette journée ne s’achève. Cela est possible et ne devrait représenter qu’un juste retour à la normale. Tout dépend de combien nous entendons ce qui est dit ici, de combien nous sommes désireux de le constater dès à présent dans notre vie. Constamment, la vérité est tout aussi vraie et parfaite pour chacun. C’est donc chacun qui, à sa manière, la relativise et s’invente une impossibilité. Sommes-nous prêts à lâcher notre construction ?

http://www.denismarie.net


Jan 15 2018

Comment remplir nos vies

http://youtu.be/IcaH_kPuNfg


Jan 15 2018

L’Unité


Jan 15 2018

Le feu de « JE SUIS »

Un jour, j’ai vu à la télévision un aborigène d’Australie faire du feu.
Ces images m’apparurent comme l’illustration de cette absence de lien entre effort et éveil.
Si l’on prend un peu d’herbe sèche, deux morceaux de bois, l’un plat dans lequel un cône a été préalablement creusé, l’autre rond dont un bout a été taillé comme un crayon. Si l’on emboîte la pointe de l’un dans le cône de l’autre et que l’on fait tourner rapidement le premier au moyen d’un archer, la friction produit la chaleur, et tout à coup, une flamme apparaît, l’herbe sèche brûle. Lire la suite