Août 17 2017

« Soyez heureux sans raison. » -Deepak Chopra

Ariane


Août 10 2017

Vivre libre…

Jean Klein

« Quand vous vivez sans intention, il y a la vie… être libre de toute anticipation, de toute intention, c’est vivre libre…  » – Jean Klein


Août 5 2017

« Le choix n’existe pas. » -Éric Baret (audio)

 choix« Et si le choix n’existait pas. Et s’il s’agissait d’une invention? D’une illusion? Le fait de ne pas avoir de choix peut être perçu comme une chose terrible, comme un manque de liberté, mais en en fait, il s’agit peut-être d’une extrême liberté, car si vous n’avez pas de choix, tout va bien. Dans la vie, il n’y a rien à acquérir, il n’y aucun objectif, vous n’avez aucun choix, il n’y a aucune nécessité ne serait-ce que la nécessité d’être. Comment serait votre existence si vous n’aviez pas toutes ces préoccupations? Il n’y a pas de préoccupation, il n’y a que la conscience. Je vous recommande d’écouter cet extrait audio tiré d’une conférence d’Éric Baret qui partage avec nous, simplement; sa pensée, sa philosophie et sa présence. » -Marc Lajoie, co-fondateur des Invité de Marc

 

En complément à cet extrait audio, je vous recommande de lire ON NE DÉCIDE DE RIEN un extrait du chapitre 15 du livre « Le Seul Désir » d’Éric Baret. (cliquez ici pour lire le texte)

 
Article en lien avec cette écoute : « La résistance est futile. » -Proverbe Borg

Éric BaretQui est Éric Baret

Sans études ni culture, Éric Baret ne possède aucune compétence particulière. Ayant été touché par la tradition non duelle à travers l’enseignement de Jean Klein, il propose de se mettre à l’écoute, sans but d’aucun profit. Rien à enseigner, pas d’enseignant.

Des rencontres pour la joie de ne rien être.

Site web d’Éric Baret : www.bhairava.ws


Juil 17 2017

« Vous projetez votre effort vers la réalisation d’un personnage que vous n’êtes pas. » -U. G. Krishnamurti

U. G. Krishnamurti

« Qu’est-ce qui vous empêche d’être dans votre état naturel ? Vous vous éloignez constamment de vous-même. Vous voulez être heureux soit en Permanence soit au moins pour tel instant précis. Vous n’êtes pas satisfait de vos expériences quotidiennes : il vous en faut de nouvelles. Vous voulez vous « perfectionner », vous changer. Vous projetez votre effort vers la réalisation d’un personnage que vous n’êtes pas. Voilà ce qui vous éloigne de vous-même… » -U. G. Krishnamurti


Juil 8 2017

CITATION DU JOUR

«Les hommes n’acceptent le changement que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise.»
Jean Monnet

http://eso-news.blogspot.com/


Juil 2 2017

Qui aimerait avoir ce billet ?

Billet de vingt dollars

Un professeur à ses élèves…

Un professeur tend un billet de 20 $ et demande à ses élèves : « Qui aimerait avoir ce billet ? »  Les mains se lèvent.

Il chiffonne ce billet et demande : « Vous le voulez toujours ? » Les mains se lèvent encore.

Il jette le billet froissé par terre, saute dessus à pieds joints et dit : « Vous le voulez toujours ? » Et encore, les étudiants lèvent leurs mains.

Il leur dit alors : « Mes amis, vous venez d’apprendre une leçon ! Peu importe ce que je fais avec ce billet, vous le voulez toujours, car sa valeur n’a pas changé. Il vaut toujours 20 $.

Plusieurs fois dans votre vie, vous serez froissés, rejetés par les gens et les événements. Vous aurez l’impression que vous ne valez plus rien, mais votre valeur n’aura pas changé aux yeux des personnes qui vous aiment vraiment. Même les jours où nous sommes moins à notre meilleur, notre valeur reste la même.


Mai 13 2017

Citation du jour : Le maître.

« L’homme maître de soi n’aura point d’autre maître. » 

– Lao-Tseu

 

Source : http://www.evene.fr
Images : http://baboutines.over-blog.com/

Mai 3 2017

« La résistance est futile. » -Proverbe Borg

Borg« Nous sommes les Borgs. Abaissez vos boucliers et rendez-vous sans condition. Nous intégrerons vos caractéristiques biologiques et technologiques aux nôtres. Votre culture s’adaptera à nos besoins. Toute résistance serait futile. » — Message envoyé à tout vaisseau qui croise la route des Borgs

Pour les trekkies, geeks et amateurs de séries de sciences-fictions, vous avez sûrement reconnu cet avertissement envoyé par les Borgs lorsqu’un vaisseau inconnu s’approche de trop près. Ce qui a retenu mon attention est la dernière phrase : « …Toute résistance serait futile. » Pour Éric Baret, la source de la souffrance est la résistance, dès que nous cessons toute résistance, nous ne nous sentons plus envahis, nous ne nous sentons plus agressés. Accepter la possibilité que l’agression soit dans la défense est accepter que plus nous nous défendons face aux situations extérieures plus nous souffrirons. Ce n’est pas la peine de se défendre, ce n’est pas la peine de se s’affirmer, ce n’est pas la peine de regretter, le passé est fini, la vie est maintenant, dans l’instant.

Je partage avec vous cet extrait audio d’Éric Baret lors d’une de ses conférences. Dans cet extrait, Éric Baret, utilise une analogie fort intéressante du boxeur.

Marc Lajoie, co-fondateur des « Invité de Marc »

Article en lien avec cette écoute : « Le choix n’existe pas. » -Éric Baret (audio)


 

Éric BaretQui est Éric Baret

Sans études ni culture, Éric Baret ne possède aucune compétence particulière. Ayant été touché par la tradition non duelle à travers l’enseignement de Jean Klein, il propose de se mettre à l’écoute, sans but d’aucun profit. Rien à enseigner, pas d’enseignant.

Des rencontres pour la joie de ne rien être.

Site web d’Éric Baret : www.bhairava.ws


Mar 4 2017

La joie de jouer. (Bruno Giuliani)

La simple joie d'être là.

« Ne rien attendre, agir sans but, dans la simple joie d’être là. Dans la joie d’intensifier le bonheur d’exister avec ses amis. Se réjouir de ce qui arrive, quoi qu’il arrive. S’émerveiller de tout ce que la source crée avec un infini étonnement qui s’étonne de lui-même. Voir que rien n’est sérieux, que tout n’est qu’un jeu. Savourer d’être soi-même un jeu qui joue avec lui-même. Voir la beauté infinie de l’infini jeu du monde. Et se remercier pour la grâce d’être le joueur, le jeu et le joué. » -Bruno Giuliani
 
Source : Blog de Bruno Giuliani – La Voie de la Joie

 


Nov 4 2016

Faut-il accepter les souffrances?

Ces temps-ci, on dit beaucoup que, pour avoir de la joie, du bonheur, il faut savoir accepter les souffrances.

Le cri - SkrikPersonne ici ne veut accepter la souffrance. Pourquoi? Parce que la souffrance n’est pas dans notre nature. Notre nature est la joie et nous n’allons jamais accepter la souffrance. Il ne s’agit pas d’accepter la souffrance, mais plutôt ce qui est là, la réalité. La souffrance vient justement de la non-acceptation de ce qui est là. Chaque fois qu’on souffre, c’est qu’on a des problèmes avec la réalité. Tant qu’on aura des problèmes avec la réalité, on va souffrir. Souffrir consiste à prétendre que la réalité n’aurait pas dû être comme elle était. Alors, on souffre et on n’y peut rien. Espoir
Accepter veut dire accepter le fait qu’il y a de la souffrance; cela ne veut pas dire de rester dedans.

Accepter veut dire accepter les transformations de l’existence qui sont intervenues jusqu’à maintenant et aussi celles qui vont intervenir à partir de maintenant. Ce n’est donc pas une résignation bête devant la fatalité de la souffrance. De toute façon, on n’a même pas le choix. On ne voudra jamais demeurer dans la souffrance. Pourquoi dit-on que pour être heureux il faut accepter la souffrance, sinon parce qu’on ne veut pas souffrir? Tout ce qu’on fait, y compris « accepter la souffrance », c’est pour ne pas souffrir. N’est-ce pas clair? Il ne s’agit donc pas d’accepter la souffrance, mais plutôt la réalité. Or, la réalité n’est pas souffrante; elle est joyeuse. Tant qu’on ne comprend pas le mécanisme de la souffrance, qui est refus de ce qui est au nom de ce qu’on n’est pas, on essaie de la combattre : on use de violence dans sa vie et cela ne fait que générer davantage de détresse.

Jean Bouchart D’Orval
Site web : www.jeanbouchartdorval.com
 
Source : Extrait du livre « Au coeur de l’instant – Soudain la joie », Jean Bouchart D’Orval, Édition du Roseau 2002. (p.27-28).
 
ISBN 2-89466-070-7
Au coeur de l'instant - soudain la joie