Fév 13 2018

Citation du jour : Ne prenez pas vos pensées trop au sérieux…

 

« Le flux de la pensée a une force énorme qui peut aisément vous emporter. Chaque pensée se donne tellement d’importance! Elle veut attirer toute notre attention. »

Eckhart Tolle

Source : L’art du calme intérieur, Eckhart Tolle – Édition J’ai Lu
Photo : Photos Libres

Nov 7 2017

L’attention et la manifestation

Avant le mental il n’y a aucune histoire et l’idée de placer l’attention sur quelque chose n’a pas de sens. L’attention se présente dans le film. Si vous suivez le mouvement de l’attention jusqu’à sa source, vous arriverez à la limite de ce qu’on peut appeler « prior »(avant). Vous pouvez aller aussi loin que cela. Pour que le film se présente comme réel, l’attention doit apparaître et aller vers les idées et la manifestation. Lorsque l’attention est placée sur une pensée, nous avons les graines de la dualité : le sujet-objet apparaît. Plus la distance est importante pour que ce morceau d’énergie (se présentant comme votre attention) se lève et sorte, plus l’identification est forte, dense. Lorsqu’elle apparaît, l’attention va d’abord dans le « je » pur en tant qu’existence, puis dans le « je suis », l’observateur, le je impersonnel, le je personnel, « moi – tout tourne autour moi », et la souffrance que l’histoire de « je » présente. C’est donc le mouvement de l’attention, qui en naissant ou en sortant de la source fait apparaître le monde comme réel. Vous voyez ?

Il est utile de voir que l’attention est cette énergie qui fait apparaître comme réelle la manifestation. En suivant l’attention jusqu’à sa source, vous trouverez le calme et vous sentirez que mettre l’attention sur le monde nécessite un effort. Quand il ne se passe rien, il n’y a pas d’attention, pas d’engagement dans quoi que ce soit. L’attention qui coule vers l’extérieur présentera l’idée que quelque chose se passe. La réalité est, qu’il n’y a jamais rien qui se passe, jamais… Et lorsqu’il n’y a pas de « je » en jeu, il est vu que l’attention n’est qu’un mouvement d’énergie. Il ne peut exister de « je » sans attention sur lui. Il n’y a pas de « je ». Un certain niveau d’attention est nécessaire pour que la pensée « je » apparaisse.
C’est l’appropriation de l’attention qui la fait apparaître comme vôtre. « Je travaille sur ce point. Je regarde mes pensées. J’observe … Je, je, je … ». C’est pourquoi nous n’arrêtons pas de dire : recule, va derrière… Laisse l’attention chez elle, là où elle naît. Laisse l’attention se reposer à la source de l’attention. Alors vous pourrez peut-être sentir le mouvement de l’attention qui va vers l’illusion. Ne le suivez pas et il disparaît. Restez derrière tout cela, avant tout mouvement d’attention et tôt ou tard, une fissure dans le film ne manquera pas de se produire. 



http://jacokeffe.blogspot.com


Août 21 2017

Écouter : le faites-vous vraiment ?

.
Apprendre à s’écouter soi, pour pouvoir écouter l’autre ?
S’écouter est une façon de s’aimer et se respecter, d’apprendre à se faire confiance. Dans le processus de la vraie écoute, nous accordons du respect aussi bien à soi-même qu’à la personne qui parle. Aussi, lorsque nous apprenons à nous écouter, celle-ci s’élargit et nous pouvons apprendre à écouter les subtilités de la vie. C’est un fait bien connu qu’environ 15% de toute communication passe par les mots, tout le reste étant énergétique et visuel. Lorsque nous commençons à apprendre les subtilités de la vie, il suffit d’un regard particulier émanant d’une personne et nous pouvons savoir ce qu’elle communique à cet instant.
Nous savons également, ou avons déjà pu entendre, que nous sommes tous un. Si nous ne nous écoutons pas, si nous ne nous aimons ni ne nous respectons, comment pouvons-nous être un avec quiconque, quand nous ne sommes même pas un avec nous-mêmes ? Lire la suite

Août 10 2017

Vivre libre…

Jean Klein

« Quand vous vivez sans intention, il y a la vie… être libre de toute anticipation, de toute intention, c’est vivre libre…  » – Jean Klein


Avr 1 2017

Le temps en éducation et la non-dualité

Ajoutée par

Réflexions sur les rapports entre le temps, l’instant, la durée et la présence en éducation en fonction d’une philosophie de la non-dualité

 

Prenez le temps d’écouter cette vidéo,ça deviens de pus en plus  intéressant  au fil de l’écoute

Gougou

 


Sep 29 2013

« Un regard attentif, sans jugement. » -Marc Lajoie

TÉMOIGNAGE

Allongée dans mon hamac, une faible brise me balance légèrement, mon regard soutenu depuis plusieurs minutes sur cette feuille d’automne multicolore, m’éblouit. À un moment… elle se détache et bascule dans l’air à la cadence du hamac, je la regarde, sans jugement, et tout doucement elle se pose sur moi. Je ferme les yeux, je suis heureux, je suis… Je suis présent ici et maintenant, c’est tout ce qui importe à ce moment.

Un regard attentif sans jugement

Un regard attentif sans jugement

Être témoin d’autant de beauté en toute simplicité, c’est une expérience qui ne demande que l’attention du moment présent, la présence de l’instant. Bonne journée.

– Marc Lajoie