Mar 17 2017

Le réel et l’illusoire

 

Qu’est-ce qui est réel et qu’est-ce qui est illusoire? Pour la plupart d’entre nous, la question ne se pose même pas. Nous vivons avec la certitude que la manifestation, c’est-à-dire la multiplicité de tout ce qui nous entoure, constitue le réel. Pourtant, les sages affirment que le monde n’est qu’une illusion. Mais en quoi consiste exactement cette « illusion » à laquelle ils font référence?Est illusoire, selon eux, tout ce qui apparaît et disparaît, autrement dit tout ce qui se manifeste sous forme de phénomène ou de création. Ce qui est illusoire est réputé transitoire, de par sa nature. Tout ce qui se manifeste est éphémère, soit ayant un début et une fin. Ajoutons aussi que ces manifestations ou toutes choses qui font leur apparition ne peuvent avoir une existence indépendante en ce sens qu’elles dépendent de « quelque chose » pour apparaître.Et quel est ce « quelque chose » ? Autrement dit, que faut-il, outre le mécanisme de l’espace-temps, pour qu’une manifestation puisse prendre forme? Il faut un « fond », une « substance », un substrat, une sorte de dimension éternelle et infinie sur laquelle prennent forme toutes les apparences. Cela qui Est, ce « fond », c’est l’Être, ou encore l’ Êtreté. Ce sentiment d’Être, d’exister, présent et inhérent dans tout ce qui existe, y compris notre organisme corps-esprit, est exactement ce que nous sommes essentiellement. En d’autres mots, c’est là notre véritable nature. Lorsque cela est vu clairement, se révèle alors le réel.

Mar 16 2017

Il n’y a que ÊTRE – Albert Einstein

Albert Einstein

« Il y a des moments où l’on se sent libéré de ses propres limites et imperfections humaines.

Dans de tels instant on se voit là, dans un tout petit coin d’une petite planète, le regard fixé en émerveillement sur la beauté froide et pourtant profonde et émouvante de ce qui est éternel, de ce qui est insaisissable.

La vie et la mort se fondent ensemble et il n’y a pas d’évolution ni de destination, il n’y a que ÊTRE. »

Albert Einstein

 http://eveilimpersonnel.blogspot.com


Mar 4 2017

Edouard Salim Michael : Connaitre son être Celeste


L’être humain cherche à connaitre son Être Suprême, son Être Céleste, mais il croit qu’il doit l’ajouter à ce qu’il est. Mais il n’est pas question d’ajouter quelque chose à ce qu’on est, de devenir mieux. Il s’agit de changer.

 

 

 

 

 

 

 

http://blogfr.meditation-presence.com

 


Mar 2 2017

Le Mandala de l’Être

« Si l’on se connaît suffisamment, cela devient évident que si l’esprit quitte le moment présent il ne peut aller que dans quatre directions essentielles. Le Mandala de l’Être est un outil que j’ai développé qui permet de prendre conscience de là où nous allons lorsque nous quittons le moment présent et, à travers cette prise de conscience, de revenir dans le Maintenant. Un Mandala est dessin symbolique du Soi.

À la base, il y a un cercle avec quatre directions et avec une forte orientation vers le centre. Le centre représente le Maintenant de nous-mêmes, et les quatre directions indiquent là où nous allons quand nous ne sommes plus dans le présent. Je me vis là comme étant toujours assis au bord de ce vide qui est au centre. J’appelle ceci le « Mandala de l’Être », parce que le centre c’est le Maintenant. La condition de ce Maintenant, c’est que le corps et l’esprit soient au même endroit.

[Schéma extrait de Vivre au Présent par Faye Mandell (Guy Trédaniel Editeur)] Lire la suite

Mar 1 2017

Croire en son rôle ou bien «Être»

par LilaLuz

La première étape de toute réussite consiste à croire en l’objectif, en le visualisant, en lui donnant de l’énergie afin de façonner cette possibilité que l’on désire réaliser.

On peut donc dire que « croire en son rôle » est tout aussi courageux que réaliser ce à quoi notre existence divine est destinée.

Il existe pourtant une profonde différence entre les deux niveaux.

Croire que l’on a une mission pour la Terre n’est pas « avoir » cette mission réellement, la rayonner comme étant Soi. Le Soi en question dépasse la notion personnelle et devient simplement  une conscience d’ Être « cela », et il arrive que l’ Être fasse son travail divin à l’insu de la conscience humaine : un être spirituel, un « Je suis » n’est pas une personnalité humaine et ne le sera jamais à moins d’être un avatar.

Croire, fait référence à une idée, à un objectif à atteindre, une image à honorer. Il s’agit de domestiquer sa pensée, de la concentrer pour « obtenir » ce que l’on désire par la force du mental. Concentré, le mental est très puissant et peut réussir à attirer des circonstances favorables, permettre d’utiliser ses sens avec acuité en tenant compte des détails visuels, auditifs dont on dispose. Les capacités psychiques sont utilisées dans de nombreux métiers et les mentalistes utilisent ce type de talent d’illusionniste pour séduire et obtenir des résultats, ils devinent ce que vous aimeriez entendre pour vous convaincre de leur bonne foi. Lire la suite


Fév 27 2017

Betty

Betty s’est éveillée à la Réalité, http://www.lagrandejoie.qc.ca
ce vide vibrant où la personnalité est absente, là où rien ne commence et rien ne meurt. Née au Québec, elle y réside toujours. Betty n’enseigne pas; nul besoin de chercher. Le grand rendez-vous est avec vous-même! Être conscient de ne rien être et de ne rien savoir a foudroyé le désir d’exister de Betty, la laissant dans un perpétuel étonnement! Intemporelle et non individuelle, la Conscience ne subit pas de processus évolutif: Elle EST! C’est ce que nous sommes tous! Et c’est accessible, sans distance, sans délai.

http://www.youtube.com/


Fév 22 2017

Sri Nisargadatta – Être, sans le « ceci ou cela »

Sri Nisargadatta est un maître indu (1897 – 1981) qui tout au long de son enseignement sous forme d’entretiens revient à l’origine du questionnement : « Qui suis-je ? »

Vous ne pouvez pas dire que vous êtes ce que vous pensez être! Vos idées à votre sujet changent de jour en jour et d’instant en instant. Votre image, de vous-même est la chose la plus changeante que vous ayez. Elle est éminemment vulnérable, à la merci du premier passant. Un deuil, la perte d’une situation, une insulte et cette image de vous que vous appelez votre personne, change profondément.

Pour savoir ce que vous êtes vous devez d’abord rechercher et connaître ce que vous n’êtes pas. Et pour savoir ce que vous n’êtes pas vous devez vous observer soigneusement, vous devez rejeter tout ce qui n’est pas en accord avec le fait fondamental : « Je suis ».

Ces idées « Je suis né à telle heure, à tel endroit, de mes parents et maintenant je suis celui-ci ou celui-là, vivant à…., marié à …. , père de …., employé par …. etc » n’appartiennent pas à « je suis ». Notre attitude habituelle est « je suis ceci ». Séparez, avec esprit de suite et persévérance, le « je suis » de « ceci » et essayez de sentir ce que signifie être, simplement être, sans être « ceci » ou « cela ».

Toutes nos habitudes vont contre cela et, parfois, les combattre est long et difficile, mais une compréhension claire aide beaucoup. Plus vous comprendrez qu’au plan du mental vous ne pouvez être décrit qu’en termes négatifs, plus rapidement vous parviendrez au terme de votre recherche et vous réaliserez votre être illimité.

Sri Nisargadatta – « Je suis » – Éditions Les Deux Océans
www.nisagardatta.net

Fév 22 2017

Andrew Cohen – Instants de reconnaissance

http://youtu.be/so1OTAYI5g8 Lire la suite


Fév 19 2017

Un autre niveau


Fév 18 2017

le miroir de l’âme

Changer votre façon de voir les choses et vous verrez le monde changer.