Jan 16 2018

Soyez flexible comme le roseau


la loi du moindre effort

L’intelligence de la nature prend le chemin

Du moindre effort… Elle fonctionne

Avec insouciance, harmonie et amour.

Nous récolteront ce que nous avons semé.

Lorsque nous exploitons les forces

De l’harmonie, de la joie et de l’amour,

Nous créons naturellement le succès

Et la bonne fortune.

 

Un être intégral soit sans aller, voit

Sans regarder, et accompli sans agir.

Lao Tseu

La quatrième loi spirituelle du succès est la Loi du Moindre Effort. Cette loi se fonde sur le fait que l’intelligence de la nature fonctionne sans aucun effort, dans une insouciance pleine d’abandon. ce principe est celui de la moindre action, de la non-résistance. Il est donc celui de l’harmonie et de l’amour. lorsque nous avons appris cette leçon de la nature, nos rêves se réalisent d’eux-mêmes.

Si vous observez la nature au travail, vous verrez qu’elle suit le chemin du moindre effort. L’herbe n’essaie pas de pousser; elle pousse. Les poissons n’essaient pas de nager; ils nagent. Les fleurs n’essaient pas de fleurir; elles fleurissent. Les oiseaux n’essaient pas de voler; ils volent. Ils obéissent à leur nature intrinsèque. La Terre n’essaie pas de tourner autour de son axe; c’est la nature même de la Terre que de tourner à une vitesse vertigineuse et de foncer à travers l’espace. la félicité est la nature des bébés. Briller est la nature du soleil. La nature des étoiles est d’étinceler et de scintiller. La nature de l’homme est de donner à ses rêves une manifestation et une forme matérielle, ceci sans effort, naturellement.

Dans la science védique, la vénérable philosophie de l’Inde, ce principe est connu en tant que principe de l’économie d’effort, ou << Faire moins et accomplir plus >>. Il conduit au stade ultime où sans rien faire, vous accomplissez tout. Il permet à l’idée la plus fragile de trouver sa manifestation, sans qu’il en coûte le moindre effort. Ce qui est communément appelé un << miracle >> est en réalité une expression de la Loi du Moindre Effort.

L’intelligence de la nature fonctionne sans difficulté, sans friction, spontanément. Elle n’est pas linéaire; elle est intuitive, holistique et féconde. Donc, lorsque vous êtes en harmonie avec la nature, lorsque vous vous fondez sur la connaissance de votre vrai Moi, vous devenez capable d’utiliser la Loi du Moindre Effort.

La nature est construite par l’énergie de l’amour. lorsque vous actions sont motivées par l’amour, elle ouvrent le chemin du moindre effort. Si vous recherchez le pouvoir et le contrôle sur autrui, vous gâchez l’énergie. lorsque vous désirez l’argent ou le pouvoir pour vous seul, vous empêchez le flux de l’énergie de venir vers vous et cous interférez avec l’expression de l’intelligence de la nature. Mais lorsque vos actions sont motivées par l’amour, votre énergie se multiplie et s’accumule – et le surplus d’énergie dont vous bénéficiez et que vous pouvez utiliser peut être canalisé pour créer tout ce que vous souhaitez, ce qui inclut une richesse illimitée.

Voyez votre corps physique comme un dispositif de contrôle de l’énergie: il peut la produire, la stocker et dépenser l’énergie d’une manière utile, alors vous pouvez créer n’importe quelle quantité de richesse. L’attention à l’ego consomme une quantité énorme d’énergie. lorsque votre point de référence interne est votre ego, lorsque vous désirez le pouvoir et le contrôle sur autrui, ou lorsque vous recherchez l’approbation d’autres personnes, vous gâchez complètement l’énergie.

Mais une fois libérée, cette dernière peut être canalisée et utilisée pour créer tout ce que vous désirez. Si votre point de référence interne est votre esprit, si vous êtes immunisé contre les critiques et demeurez sans inquiétude en face de n’importe quel défi, vous êtes en mesure de vous laisser emporter par le pouvoir de l’amour. alors vous pouvez utiliser l’énergie de manière créatrice et faire l’expérience de l’abondance et de l’évolution.

dans Voir, Don Juan dit à Carlos Castaneda: << … La plupart de ton énergie te sert à conforter ta propre importance… Si nous étions capables de perdre un peu de cette importance, deux choses extraordinaires nous arriveraient. Tout d’abord, nous libérerions cette énergie de la tâche de maintenir l’idée illusoire de notre grandeur; et deuxièmement, nous pourrions l’utiliser pour jeter un coup d’œil sur la magnificence de l’univers.>>

Trois composantes forment la Loi du Moindre Effort – trois manière d’agir qui permettent la mise en œuvre du principe << Faire moins et accomplir plus >>.

La première est l’acceptation. elle suppose simplement que vous preniez la décision suivante: << Aujourd’hui j’accepterai les personnes, les situations et les circonstances telles qu’elles se présenteront >>. Je saurai que ce moment est comme il devrait être, parce que l’univers entier est comme il devrait être. Cet instant, celui dont vous faites en ce moment l’expérience, est le point culminant de tous les instants dont vous avez fait l’expérience dans le passé. Il est ce qu’il est parce que l’univers entier est ce qu’il est.

Lorsque vous vous révoltez contre ce moment, vous vous révoltez contre tout l’univers. Vous pouvez donc décider qu’aujourd’hui, en ne vous rebellant plus contre l’instant, vous cesserez d’accuser l’univers. Votre acceptation sera donc totale et complète. Vous accepterez les choses comme elles sont, et non comme vous auriez voulu qu’elles soient à ce moment-là. Il est important que vous le compreniez: vous pouvez souhaiter que les choses soient différentes dans le futur, mais en ce moment, vous devez accepter les choses comme elles sont.

Lorsque vous vous sentez frustré ou énervé par une personne ou par une situation, souvenez-vous que vous n’êtes pas en train de réagir à la personne ou à la situation, mais aux sentiments que font surgir en vous cette personne ou cette situation. Ce sont vos sentiments. Ils ne viennent pas d’une autre personne. Lorsque vous reconnaissez et comprenez cette réalité profondément, vous êtes prêt à prendre la responsabilité de ce que vous ressentez et à changer. Si vous pouvez accepter les choses comme elles sont, vous êtes désormais en mesure d’assumer l’entière responsabilité de votre situation face à tous les événements que vous considérez comme des problèmes.

Ceci nous conduit à la deuxième composante de la Loi du Moindre Effort: la responsabilité. Que signifie ce mot? Il veut dire ne blâmer personne – ce qui inclut vous-même – ni quoi que ce soit pour votre situation. Si vous acceptez la circonstance, l’événement, le problème, cette prise de responsabilité vous apporte la capacité de trouver une réponse créative à la situation telle qu’elle est aujourd’hui. Chaque difficulté contient les graines de l’opportunité. Ce type d’attention vous permet donc de saisir le moment et de le transformer en une réalité ou en une situation meilleure. Si vous appliquez ce principe, tous les bourreaux et tous les tyrans deviennent vos professeurs.

La réalité est une interprétation. Si vous choisissez d’interpréter la réalité selon ce principe, vous serez alors entouré d’un grand nombre de professeurs et de nombreuses opportunités d’évolution. à chaque fois que vous serez confronté à un tyran, à un bourreau, à un professeur, à un ami ou à un ennemi ( mais il s’agit de la même chose ), n’oubliez pas que: << Ce moment est ce qu’il devrait être >>. Toutes les relations que vous attirez à ce moment précis sont précisément celles dont vous avez besoin. Il y a un sens caché derrière chaque événement. Ce sens caché est au service de votre propre évolution.

La troisième composante de la Loi du Moindre Effort est l’abandon. celui-ci vous propose de laisser tomber le besoin de convaincre ou de persuader les autres de la justesse de votre point de vue. De cette manière, votre attention abandonne ses défenses. Si vous observez les gens autour de vous, vous verrez qu’ils passent quatre-vingt-dix pour cent de leur temps à défendre leurs opinions. Si vous renoncez à le faire, ce renoncement même vous donnera accès à une énorme quantité d’énergie, une énergie que vous aviez jusqu’alors gâchée.

Lorsque vous vous tenez sur la défensive, lorsque vous condamnez les autres et n’acceptez pas de vous abandonner au moment présent, votre vie rencontre de la résistance. À chaque fois que vous sentez une résistance, prenez conscience de ceci: si vous forcez la situation, le résistance grandira. Quel bénéfice y a-t-il à rester rigide comme le chêne qui se brisera et s’effondrera dans la tempête? Choisissez plutôt d’être flexible, comme le roseau qui survit parce qu’il ploie sous l’orage.

Renoncez complètement à défendre votre point de vue. En n’ayant rien à défendre, vous empêcherez la naissance des conflits. Si vous persévérez – si vous cessez de vous battre et de résister – vous vivrez le présent dans son unité, sa complétude, ce qui est un don. Retenez cette réflexion, que j’ai entendue un jour: << Le passé est une histoire, le futur un mystère; le moment présent est un don. C’est pourquoi ce moment est appelé « présent » >>

Si vous embrassez le présent et devenez un avec lui, si vous vous fondez en lui, vous connaîtrez le feu, l’étincelle, le scintillement de l’extase qui palpite en chaque être sensible. Lorsque vous connaissez l’exultation de l’esprit qui se trouve en tout ce qui est vivant, lorsque vous devenez intime avec elle, la joie naît en vous. Et vous vous débarrassez de la terrible charge, de l’encombrement que représentent le besoin de se défendre, le ressentiment et la capacité à souffrir. Et votre cœur s’illumine, heureux et libéré de tout souci.

Cette liberté simple et joyeuse emplira votre cœur de la certitude que ce que vous désirez est accessible. Ceci, parce que votre volonté aura atteint le niveau de la joie et quitté celui de l’anxiété ou de la peur. Et vous n’aurez besoin d’aucune justification. Vous n’aurez qu’à vous déclarer à vous-même votre intention, et vous connaîtrez à chaque instant la plénitude, la joie et une véritable liberté.

Engagez-vous à suivre le chemin de la non-résistance. C’est lui que prend l’intelligence de la nature, celui par lequel elle se manifeste, sans aucune friction, sans aucun effort. Lorsque vous vivez le merveilleuse combinaison de l’acceptation, de la responsabilité et de l’abandon, vous vivez le flux de la vie. Vous n’avez plus d’effort à faire.

Si vous restez ouvert à tous les points de vue – sans être rigidement attaché à aucun – vos rêves et vos désirs s’écoulent par le même chemin que ceux de la nature. Vous pouvez alors libérer vos intentions, en les détachant de vous-même. Vous n’aurez plus qu’à attendre qu’elles fleurissent à le réalité. Soyez certain que lorsque ce moment arrivera, vos rêves se réaliseront. Telle est la Loi du Moindre Effort.

Pour appliquer la Loi du Moindre Effort
 

Je mettrai en œuvre la Loi du Moindre Effort en prenant la décision de suivre les étapes suivantes:

  • Je pratiquerai l’abandon. Aujourd’hui, j’accepterai les personnes, les situations, les circonstances et les événements comme ils se présentent. Je saurai que ce moment est tel qu’il doit être parce que l’univers entier est tel qu’il doit être. Je ne me rebellerai pas contre l’univers entier en me rebellant contre ce moment. Mon abandon est total et complet. J’accepte les choses comme elles sont à cet instant, et non pas comme je voudrais qu’elles soient.
    • Ayant accepté les choses comme elles sont, j’assumerai la responsabilité de ma situation en face de tous les événements que je considérerai comme des problèmes. Je sais qu’assumer ma responsabilité veut dire ne blâmer personne pour cette situation – y compris moi-même. Je sais aussi que tout problème est une opportunité déguisée. Cette attention aux opportunités me permettra de saisir ce moment et de le transformer en un grand bienfait.

 

 

  • Aujourd’hui mon attention restera établie dans la confiance. J’abandonnerai le besoin de défendre mon point de vue. Je ne ressentirai pas non plus celui de convaincre ou de persuader les autres de l’accepter. je resterai ouvert à tous les points de vue et ne serai strictement attaché à aucun.

 

 http://www.quebexport.com/terrenouvelle/Lois/4moindre.htm 


Jan 15 2018

Mise au point primordiale

« Il existe un chemin qui permet de sortir des limitations humaines, de vaincre la souffrance et la mort. Mais la majorité des humains n’en connaissent que la caricature. Ce n’est pas « l’opium du peuple » ni « se consoler de ses misères » en espérant un paradis après la mort.

Il existe de nos jours – et j’en ai rencontré- des êtres humains qui ont essayé et réussi. J’ai vécu parmi eux et je suis encore sous la direction spirituelle d’un des plus grand d’entre eux. Est-ce du vedanta ou du yoga ? ou du bouddhisme ? À moins que ce ne soit de la kaballah ou du soufisme ou peut être de la théosophie ? Ce ne sont que des mots, des étiquettes sur des flacons. Et souvent l’étiquette est fausse ou le flacon est vide.

C’est en nous-mêmes que se trouve la solution du problème. Ce qui est réel en nous ne peut pas mourir. Ce qui est au centre de notre conscience est identique en tous les êtres. Ce qui est la base et le support de toutes choses, qui ne peut être atteint ni par la souffrance ni par la mort est aussi l’Essence même de notre personnalité. »

Swami Vijayananda (disciple de Ma Ananda Mayi)
Sur la trace des Yogis
http://ipapy.blogspot.com/

Jan 12 2018

le miroir de l’âme

Changer votre façon de voir les choses et vous verrez le monde changer.


Jan 4 2018

Message de paix


Déc 26 2017

De la foi à la joie

Par Richard Moss.

Si le but de la transformation est de devenir un être humain, une question évidente se pose : Comment peut se communiquer cette humanité vraie et authentique ? Ma réponse est la suivante : le plus grand cadeau que nous puissions nous faire les uns aux autres est la qualité de notre attention. Quand notre attention est enracinée dans la tranquillité universelle, au cœur de notre vraie nature, nous voyons les autres comme des parts de l’infini, participant au mystère. Cette qualité d’attention ouvre à une toute nouvelle vitalité qui n’est plus un transfert de nous vers l’autre mais un appel dans l’autre créé par le seul fait d’être disponible à cette attention plus profonde. Chaque fois que l’un d’entre nous va plus en profondeur, il y invite tous ceux qui l’entourent. C’est la grande voie par laquelle la vraie transformation est contagieuse […] Il naît avec cette attention grandissante un sens que le spirituel n’est pas dans les phénomènes paranormaux, ou dans ce qui se passe dans les lieux de culte, sur le Machu Pichu, les pyramides ou un quelconque lieu de pèlerinage New Âge. Le Sacré est partout. Tout est sacré. Et chacun de nous est une part de ce processus du sacré.

Pour comprendre la notion de plus grande énergie, nous devons considérer que ce que nous appelons ego humain, qui nous donne l’impression d’être un « moi » séparé, est en réalité un moyen de filtrer et même de réprimer une immense vitalité. L’éveil est le processus par lequel la structure de l’ego ordinaire est progressivement dissoute dans une relation avec un plus vaste niveau de conscience, dont nous sommes issus et auquel nous retournerons. C’est à la fois un processus de régression et d’affaiblissement des structures de l’ego définissant le soi séparé, un lâcher-prise et un état permettant de devenir transparent à la Source Universelle.

Dans un premier temps, vivre ce processus est un défi, avec des pics extrêmes dans les hauts et les bas. Mais avec le temps, il s’intègre et se stabilise et nous voyons une vie humaine qui a beaucoup plus de sens qu’auparavant. Quelque chose irradie, une présence plus vivante, une vitalité, une énergie, un calme et une joie tranquille.

Nos vies sont très brèves. Mais vivre en nous engageant à plus de profondeur, c’est reconnaître que nous avons écouté ce que la vie nous demande vraiment. Devenir le disciple de cette immense opportunité est le plus grand cadeau que la vie peut nous faire et notre plus grand privilège.

Richard Moss.

Source originale (article complet). Vu sur Du Tout et du Rien.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

Photo en illustration avec l’aimable autorisation de Michel Corboz.


Déc 24 2017

« Tout est là. » -Jiddu Krishnamurti

Libérer l'esprit« Se libérer de la société suppose de n’être ni ambitieux, ni cupide, ni en proie à la compétition. Cela signifie n’être rien en regard d’une société, elle-même en proie à l’ambition d’être quelque chose. Mais ceci, voyez-vous, est extrêmement difficile à accepter car vous risquez d’être piétiné ou laissé de côté, vous n’aurez rien. Et c’est précisément dans ce rien que réside la santé mentale.
 
Tant que nous voulons faire partie de cette société, nous perpétuons un modèle qui n’engendre que guerres, destruction, misère et folie. Mais se libérer de cette société – La société de la violence, de la fortune, de la situation, du succès – requiert patience, questionnement et découvertes et non de lire des livres, de se mettre en quête de maîtres, ou de psychologues, etc. » – Jiddu Krishnamurti Lire la suite

Déc 21 2017

Croire en son rôle ou bien «Être»

par LilaLuz

La première étape de toute réussite consiste à croire en l’objectif, en le visualisant, en lui donnant de l’énergie afin de façonner cette possibilité que l’on désire réaliser.

On peut donc dire que « croire en son rôle » est tout aussi courageux que réaliser ce à quoi notre existence divine est destinée.

Il existe pourtant une profonde différence entre les deux niveaux.

Croire que l’on a une mission pour la Terre n’est pas « avoir » cette mission réellement, la rayonner comme étant Soi. Le Soi en question dépasse la notion personnelle et devient simplement  une conscience d’ Être « cela », et il arrive que l’ Être fasse son travail divin à l’insu de la conscience humaine : un être spirituel, un « Je suis » n’est pas une personnalité humaine et ne le sera jamais à moins d’être un avatar.

Croire, fait référence à une idée, à un objectif à atteindre, une image à honorer. Il s’agit de domestiquer sa pensée, de la concentrer pour « obtenir » ce que l’on désire par la force du mental. Concentré, le mental est très puissant et peut réussir à attirer des circonstances favorables, permettre d’utiliser ses sens avec acuité en tenant compte des détails visuels, auditifs dont on dispose. Les capacités psychiques sont utilisées dans de nombreux métiers et les mentalistes utilisent ce type de talent d’illusionniste pour séduire et obtenir des résultats, ils devinent ce que vous aimeriez entendre pour vous convaincre de leur bonne foi. Lire la suite


Déc 16 2017

Faire un pas dans le vide – Richard Lang


Déc 13 2017

Qui est Gangaji?


Déc 12 2017

Placide Gaboury – Inviter la grâce