Mar 11 2017

Qu’en est-il du choix personnel ou individuel? (Jeff Foster)

La Vie sans Centre de Jeff FosterDepuis longtemps, je suis fasciné par le concept de « choix », qui est en fait une croyance. Nous avons le sentiment de contrôler notre destinée ou d’en subir les conséquences lorsqu’en fait, il n’en est rien. Je vous présente un extrait du livre « La vie sans Centre » de Jeff Foster, un diplômé en astrophysique de l’Université de Cambridge. Peu après la fin de ses études, des événements de la vie l’ont conduit vers une recherche spirituelle intensive, qui l’a mené à la réalisation qu’il n’y avait, pour commencer, rien à trouver…

Le choix

Ah, le choix… l’éternelle histoire! Vous voyez « il n’y a pas de choix » et « il y a un choix » sont toutes deux des croyances, toutes deux apparaissent nécessairement ensemble et disparaissent identiquement. Derrière elles, il n’y a que cela… aucune croyance n’est nécessaire, aucun choix ou absence de choix, simplement cela, ici et maintenant. La simplicité absolue, l’évidence la plus complète. S’accrocher à « il n’y a pas de choix » est aussi dualiste que n’importe quel autre enseignement. -Jeff Foster

FOSTER, Jeff (2007). La Vie sans Centre aux Éditions Charles Antoni / L’originel,  p. 76-77   (Collection Non-Dualité)


Sep 7 2014

L’essentiel est ici et maintenant.

dharmacomics

Création : Leah Pearlman – dharmaComics.com

 


Août 28 2014

La Violence de l’éveil de Théodore Hammer (Mathieu Martel)

« Ce midi j’ai eu le bonheur de rencontrer Mathieu Martel et de prendre le thé sur une terrasse ensoleillée. J’apprécie toujours nos échanges sur la non-dualité et la philosophie en général, tout ceci ponctué d’humour et de plaisir. Après tout, ce n’est pas tout les jours que j’ai la chance de discourir avec un philosophe. Mais surtout, c’est agréable d’être en toute liberté et de s’abandonner à la présence de l’instant. Merci encore Mathieu pour ce moment.
 
Alors, cette semaine, j’aimerais vous soumettre « La Violence de l’éveil », un manuscrit de Théodore Hammer, libre-penseur franco-grec. France, juin 1993, Mathieu Martel rencontre Hammer durant une période de trois semaines, suite à de nombreux entretiens, Théodore Hammer lui lègue son manuscrit afin de publier son ouvrage au Québec. » -Marc Lajoie

La violence de l'éveilLibre penseur français d’origine grecque. Théodore dit « Hammer » ( pour l’aspect direct et puissant de sa pensée ) a été rencontré lors d’un voyage en France au printemps 1993 par Mathieu Martel. Homme à la pensée brève et concise, digne des apophtegmes lacédémoniens et des maximes des moralistes français. Théodore écrit à la main sur des feuilles vierges. Il apprécie l’entraînement physique, la marche, la lecture, mais aussi la présence des femmes. On l’a même baptisé l’homme à femmes sans femme puisque ses rencontres, fréquentations et discussions duraient avec celles-ci le temps destiné. Mathieu Martel a eu l’honneur de faire sa rencontre, de passer du temps en sa compagnie et d’échanger avec lui trois semaines durant en juin de l’année 1993. Théodore, âgé de 21 ans comme lui à l’époque, lui a légué un manuscrit et l’a chargé de le conserver. Il s’agit de La Violence de l’éveil, oeuvre qu’il ne voulait ni publier, ni conserver pour lui, jugeant que son aventure se poursuivrait d’une autre façon. Explorateur, homme libre, penseur de l’éclair et de l’instant, il est parti en exil en Europe et a chargé Mathieu Martel de le publier au moment qu’il jugerait opportun. Depuis, jamais Mathieu n’a eu de nouvelles de cet être déconcertant, énigmnatique, ce penseur aphoristique profond et poétique. C’est avec privilège que les Éditions Metanoïa sont fières de publier aujourd’hui en 2013, soit 20 ans plus tard, les seuls écrits disponibles à ce jour de ce philosophe franco-grec, Théodore Hammer, et de vous offrir la possibilité de découvrir sa pensée tel un cadeau des dieux, à l’instar de son prénom Théodore. Ainsi soit-il, nous te bénissons, Théodore Hammer, aventurier de l’esprit et libre- penseur, en l’espérant toujours vivant parmi nous !

Mathieu Martel
  philosophe non-dualiste
  auteur
  conférencier
  professeur de philosophie
 
mathieumartel.com

Sep 29 2013

« Un regard attentif, sans jugement. » -Marc Lajoie

TÉMOIGNAGE

Allongée dans mon hamac, une faible brise me balance légèrement, mon regard soutenu depuis plusieurs minutes sur cette feuille d’automne multicolore, m’éblouit. À un moment… elle se détache et bascule dans l’air à la cadence du hamac, je la regarde, sans jugement, et tout doucement elle se pose sur moi. Je ferme les yeux, je suis heureux, je suis… Je suis présent ici et maintenant, c’est tout ce qui importe à ce moment.

Un regard attentif sans jugement

Un regard attentif sans jugement

Être témoin d’autant de beauté en toute simplicité, c’est une expérience qui ne demande que l’attention du moment présent, la présence de l’instant. Bonne journée.

– Marc Lajoie