Juin 19 2017

Vous éveiller de l’illusion libèrera toutes vos facultés

 

 Rappelez-vous qu’en maintenant la Lumière et en manifestant l’amour, la douceur, la bonté, le pardon, la compassion à tout moment, ou tout simplement quand vous pouvez seulement passer un instant à exprimer et partager l’intention de le faire, vous vous changez et, par conséquent, vous changez le monde.C’est pourquoi vous êtes sur Terre sous forme humaine en ce moment de son histoire – pour aider tous les êtres à s’éveiller à la Réalité. Le moment de cet éveil s’approche de plus en plus, et en même temps l’effet de vos efforts se renforce et s’intensifie avec le champ d’’énergie divine qui enveloppe toute la  Terre. C’est un temps sans précédent et d’une importance capitale pour toute l’humanité.Vous éveiller de l’illusion libèrera toutes vos facultés, vous permettant de connaître et de comprendre par expérience ce que signifie être un avec Dieu. Lorsque cela arrivera, ce sera comme si un sombre manteau qui vous enveloppait vous était ôté, ou qu’une épaisse brume grise s’était évaporée, révélant l’éclat de la Réalité dans toute sa splendeur. L’euphorie de ce moment sera prodigieuse. Vous êtes tous tendrement aimés, alors ouvrez vos cœurs à l’acceptation, et concentrez-vous sur la libération du lourd brouillard de vos problèmes personnels qui obstrue votre vision – et vous serez étonnés de l’amélioration dans la façon dont vous vous sentez.

Vous êtes destinés à retourner à votre véritable état divin, là où vous êtes vraiment Vous-mêmes, vivant en parfaite harmonie avec les autres et avec Dieu. C’est la Réalité, c’est là où vous êtes éternellement, et c’est ici – où vous êtes maintenant et à chaque instant – vous ne pouvez pas le sentir à l’heure actuelle parce que votre croyance et votre attachement à l’illusion sont très forts. Cela va changer!

Tandis que vous attendez, prêts à vous éveiller, sachez que vous êtes inondés d’Amour, guidés et assistés spirituellement à un point que vous ne pouvez imaginer depuis votre échelle humaine. L’intention de Dieu, et la vôtre, est que vous vous éveilliez, et il en sera ainsi, c’est inévitable. Il y a des signes transparaissant à travers la réalité illusoire dans d’innombrables endroits  qui le démontrent très clairement. Chaque fois que vous devenez conscient de quelque chose de doux et d’affectueux survenant n’importe où, dans votre propre vie personnelle, ou de l’autre côté du monde – rendez grâce. Rendre grâce est un moyen puissant et efficace pour étendre et partager le champ d’énergie divine, aidant ainsi chacun dans sa démarche vers l’éveil.

Chaque fois que vous devenez conscient de la douleur ou des souffrances de quelqu’un que vous connaissez, ou chez n’importe qui n’importe où, manifestez immédiatement l’intention de leur envoyer de l’amour et de la compassion pour  faciliter leur situation. C’est vraiment très efficace. Comme vous le savez, vous avez chacun un champ d’énergie personnelle qui vous enveloppe à tout moment, et quand vous l’intention d’envoyer de l’amour à n’importe qui, non seulement c’est efficace mais cela renforce également ce champ d’énergie.

Et quand vous envoyez de l’amour à ceux qui souffrent, envoyez aussi – et cela est très important – le pardon aux agresseurs qui sont eux aussi dans de grandes souffrances. Ils sont dans le déni de leurs souffrances, et s’imaginent que ce qu’ils font leur apporte de la satisfaction, et même de la joie. Cependant, tous ceux d’entre vous qui ont observé une personne opérant à partir de la haine ou de la vengeance, ont dû être conscients de l’intense sentiment d’amertume et même du dégoût de soi inavoué qu’ils éprouvaient. Ils ont donc désespérément  besoin de votre amour tout comme ceux qu’ils abusent. Beaucoup ont du mal à accepter que les agresseurs aient cet intense besoin d’amour, mais c’est parce qu’ils sont eux-mêmes, encore en train de soigner et nettoyer des griefs douloureux.

Vous êtes tous en chemin pour devenir des êtres pleinement conscients, et sur ce chemin d’énormes guérisons se produisent – des guérisons qui sont une part essentielle de votre processus d’éveil. Le pardon est le médicament, le traitement qui vous guérira tous, sans exception et sans discrimination. C’est une vertu humaine que vous devez embrasser. Commencez par pardonner les petits bobos ou les offenses qui vous ont apparemment été infligés – quelqu’un vous coupe la route, quelqu’un est impoli avec vous au travail ou dans les magasins – car il n’est pas difficile pour vous dans ces sortes de situations de voir que la personne impliquée se sent stressée et réagit sans conscience. Comme vous vous autorisez à prendre conscience que leur action n’est pas dirigée contre vous personnellement, vous constaterez que vous pouvez leur pardonner assez facilement. Lorsque vous aurez fait cela, vous remarquerez que le stress que vous a causé cet évènement se dissout, et vous vous sentirez plus en paix, et, en effet, vous pourrez ainsi expérimenter une chaude lueur d’amour pour vous-mêmes, pour votre indulgence. Le pardon, où qu’il soit dirigé – soi-même,  la famille, les associés, les dirigeants – est incroyablement guérisseur, il crée et diffuse l’amour que tout le monde recherche.

Beaucoup se sentent en eux-mêmes indignes, ont le sentiment qu’ils ne méritent pas d’être aimé, et quand quelqu’un les traite d’une manière tendrement aimante ils se sentent soulevés. Par conséquent, réalisez que traiter l’autre gentiment et avec amour est un honneur et une guérison. Aussi, soyez bons, soyez aimants, pardonnez, et aidez tous les autres à s’éveiller à leur état naturel de pleine conscience. Cela va arriver, alors lâchez vos poids, souriez affectueusement, et faites-le advenir.

Avec tout mon amour,

Saul.

Page originale traduite par Christine – Vous êtes invités à partager ce texte à condition de respecter son intégralité et d’en citer la source:http://du-tout-et-du-rien.blogspot.com/


Juin 19 2017

SILENCE… (suite)

index16

Tous les sujets, tous les concepts que nous traitons, ici ou ailleurs, sont faux, pour la première et suffisante raison que nous les traitons, qu’une telle chose soit possible. La réalité ultime ne saurait entrer dans le jeu de traités et de discussions, mais nous pouvons mettre en lumière la sublime qualité de la fausseté des choses, de leur mensonge intime, en quelque sorte. Dans cette approche, rien, absolument rien ne saurait être exonéré de cette « critique ». Tout devrait être laissé à son sublime plaisir de nous révéler sa fausseté: que le samsara se dévoile en tant que pure illusion est infiniment joyeux. C’est une démarche impitoyable, effrayante et sublime, d’un grand amour, d’une grande intensité…

Ce qui peut être traité est donc un point d’appui nécessaire pour laisser affleurer le parfum de la vue suprême. Le rien n’étant pas une existence ultime mais, étant donc une vérité ultime non positive, car dépendante, il est nécessaire de s’appuyer sur le « quelque chose ». Le rien n’existant pas de son côté, le quelque chose, apparent, a … quelque chose à nous en dire. Et, par l’analyse, l’investigation, nous en convenons que toute chose, en tant qu’existence ontologique, est impossible. Il se trouve donc que ce n’était pas la chose qui était « fausse » mais notre perception-appréhension qui était obstruée, qui réifiait ou niait. Lorsque la vue se frotte intimement et viscéralement à l’impossibilité d’établir quoi que ce soit (y compris ce qui voit) « en lui-même », la perception devient vide d’objet, vide de sujet. Disparition. Nous avons une vue presque objective de la vacuité, qui devient le seul objet de notre perception, de la conscience. Lire la suite


Juin 13 2017

• Ça vient et ça s’en va ! – Jim Carrey

 

http://eveilimpersonnel.blogspot.com


Juin 12 2017

Le témoignage de Jim Carrey


Juin 9 2017

La souffrance de l’Ego

 

Quelques milliers d’années de conditionnement ont réussi à nous faire croire que nous sommes chacun une entité unique, un être bien à part, chacun pouvant décider de sa vie, de sa carrière, de son destin, chacun pouvant évoluer sans tenir compte du reste du monde. La vérité est que nous ne sommes qu’ UN, un bloc unique qui s’appelle la vie, la terre, l’univers, le cosmos… Nous ne sommes chacun qu’une pièce d’un immense puzzle, nous ne sommes chacun qu’une étoile qui apparaît et disparaît presque aussitôt dans le ciel. Cette illusion de l’égo est la raison de nos souffrances et de notre solitude : nous nous sommes isolés du reste du monde, de l’univers. Le résultat est que nous souffrons et faisons souffrir.

Ego-2.jpg

Cette solitude, cet isolement donnent naissance en chacun de nous à des mirages tels que la vanité, l’orgueil, les complexes, les frustrations, les peurs, les angoisses… Et ces mirages poussent l’humanité et la vie vers un chaos, une destruction qui parfois semblent irréversibles. En tant qu’hommes, nous n’avons pu qu’évoluer technologiquement. Spirituellement, humainement, nous en sommes toujours au même point : nous ne faisons que détruire. Pendant que nous misons tout sur les progrès scientifiques pour nous sauver, pour améliorer la situation, la situation ne fait qu’empirer de jour en jour. La science ne résoudra aucun problème. Seul l’homme peut sauver l’homme et la vie sur terre ; l’homme en tant que partie de ce tout et non pas en tant qu’individu isolé.

 

Mais serons-nous capables d’admettre cette réalité ou devons-nous espérer une mutation génétique pour nous rendre responsables vis-à-vis de la vie sur terre, de l’humanité ? Chacun de nous doit prendre ses responsabilités et agir en conséquence. Le temps est fini où nous pouvions dire « Je n’ai pas choisi et je ne suis pas responsable de tout ce bazar ». Nous sommes tous responsables et chacun peut changer le cours de l’histoire, modestement, à son niveau car c’est aussi modestement, à notre niveau que nous participons à la destruction de la vie sur terre. Après tout, si nous sommes les seuls êtres sur terre à être doués de conscience, ce n’est peut-être pas un hasard ?

 

« Nous ne sommes pas chacun des entités séparées avec un contenu  psychologique différent, chacun luttant pour soi, mais nous sommes vraiment, chacun de nous, le reste de l’humanité. » Krishnamurti

 

La souffrance de l’Ego

http://youtu.be/S7S80sexny0

http://tout-ca-pour-ca.over-blog.com


Mai 28 2017

Citation du jour : Discernez le réel de l’irréel

« Tout ce à quoi vous êtes attaché, tout ce que vous aimez
et tout ce que vous connaissez disparaîtra un jour.

Savoir cela, et savoir que le monde est une création de votre mental,
ce monde dans lequel vous jouez et dont vous souffrez,
voilà le discernement.

Discernez le réel de l’irréel ;
ce qui est connu est irréel, et va et vient.
Ainsi, restez dans l’Inconnu, l’Immuable, la Vérité. »

Mooji

Source : Satsang avec Mooji
Photo :Photos Libres

Mai 22 2017

Quelle est la nature de la réalité ?


Mai 3 2017

« Le choix n’existe pas. » -Éric Baret (audio)

 choix« Et si le choix n’existait pas. Et s’il s’agissait d’une invention? D’une illusion? Le fait de ne pas avoir de choix peut être perçu comme une chose terrible, comme un manque de liberté, mais en en fait, il s’agit peut-être d’une extrême liberté, car si vous n’avez pas de choix, tout va bien. Dans la vie, il n’y a rien à acquérir, il n’y aucun objectif, vous n’avez aucun choix, il n’y a aucune nécessité ne serait-ce que la nécessité d’être. Comment serait votre existence si vous n’aviez pas toutes ces préoccupations? Il n’y a pas de préoccupation, il n’y a que la conscience. Je vous recommande d’écouter cet extrait audio tiré d’une conférence d’Éric Baret qui partage avec nous, simplement; sa pensée, sa philosophie et sa présence. » -Marc Lajoie, co-fondateur des Invité de Marc

 

En complément à cet extrait audio, je vous recommande de lire ON NE DÉCIDE DE RIEN un extrait du chapitre 15 du livre « Le Seul Désir » d’Éric Baret. (cliquez ici pour lire le texte)

 
Article en lien avec cette écoute : « La résistance est futile. » -Proverbe Borg

Éric BaretQui est Éric Baret

Sans études ni culture, Éric Baret ne possède aucune compétence particulière. Ayant été touché par la tradition non duelle à travers l’enseignement de Jean Klein, il propose de se mettre à l’écoute, sans but d’aucun profit. Rien à enseigner, pas d’enseignant.

Des rencontres pour la joie de ne rien être.

Site web d’Éric Baret : www.bhairava.ws


Mai 2 2017

« L’esprit qui est à l’origine d’un problème, ne peux pas être celui qui le résoudra. » Albert Einstein

L’illusion du développement durable.


Mai 1 2017

La caverne de Platon