Oct 14 2017

Marcel Conche : une sagesse pour ce monde (pour ceux qui aime réfléchir )

Pour beaucoup de ceux qui l’ont découvert à travers ses livres ou son enseignement, Marcel Conche incarne la figure contemporaine d’une sagesse humaine, délivrée des illusions mais ouverte au mystère des choses. André Comte-Sponville, parmi d’autres, a reconnu sa dette à son égard. Longtemps professeur de philosophie à la Sorbonne, Marcel Conche poursuit aujourd’hui son œuvre depuis son lieu de retraite. Une œuvre importante (près d’une trentaine de livres régulièrement réédités) qui n’hésite pas à aborder de front les « grandes questions » de l’existence (le destin et la mort, la vérité et le bonheur, le sens ou le non-sens de la vie, le fondement de la morale) ; une œuvre qui traverse toute l’histoire de la philosophie occidentale depuis son origine grecque, en passant par les figures matérialistes et sceptiques de Lucrèce, Pyrrhon, Montaigne ou Nietzsche, et en s’autorisant quelques incursions du côté des sagesses orientales (Lao Tseu).

 


Oct 10 2017

Entre sagesse et stupidité

Extrait du livre :
L’encyclopédie de la stupidité de Matthijs Van Boxsel
aux éditions Petite bibliothèque Payot

Oct 10 2017

Daniel Morin


Lire la suite


Oct 2 2017

Trancher ce qui précède et ce qui suit


Le mal consiste à ne pas rejeter les pensées précédentes et à conserver plus tard des traces de la pensée actuelle. Tranchez l’intervalle entre le précédent et le présent; coupez les termes précédents et suivant. Cela signifie ne pas tenir l’esprit.

Takuan. »Mystères de la sagesse immobile. »

http://exdisciplesleblog3.blogspot.com

Sep 19 2017

Hagakure – La sagesse du Samouraï

Le Hagakure (« à l’ombre des feuilles » ou « caché dans le feuillage ») était un guide pratique et spirituel destiné aux Samouraïs, une compilation des pensées et enseignements de Jōchō Yamamoto, ancien samouraï vassal de Mitsushige Nabeshima. Écrit au début du 18ème siècle, il n’a été révélé qu’au début du 20ème siècle au public japonais. Il a été gardé jalousement pendant plus de 150 ans par le clan des Nabeshima.

http://youtu.be/PPlrQeEPw0M


Sep 16 2017

Citation du jour : Le chemin est le but

« Une fois que vous vous rendez compte que le chemin est le but et que vous êtes toujours sur le chemin pour ne pas atteindre un but, mais pour apprécier sa beauté et sa sagesse, la vie cesse d’être une tâche et devient naturelle et simple, une extase en elle-même. »

– Nisargadatta Maharaj

Source : http://cequiest.blogg.org
Photo : Photos Libres

Sep 9 2017

Pensées du Dalaï – Lama


Sep 8 2017

L’humour, allié de la sagesse

 

 

J’étais un homme qui se cachait. J’ai créé l’humour pour me connaître et m’aimer…L’humour privilégie le pittoresque, le grotesque, l’inattendu. Il contient à la fois les sentiments du sublime et du ridicule. Il cherche non seulement à caricaturer un personnage ou une situation, mais surtout à accepter l’impuissance humaine face à un univers sinon hostile, du moins souvent incompréhensible.

Pour nous, adultes, passer du sérieux à « c’est « rieux » demande un lâcher-prise face à nos projets et à nos résistances du moment. Lâcher l’analyse rationnelle de la situation, rejoindre l’aspect ludique de la vie, voilà « l’apprenti-sage » de la paix intérieure libre du conflit.

Transformer une situation en ne se prenant pas au sérieux, c’est donc savoir observer et prendre du recul. Se faisant, la situation se dédramatise, le jugement se transforme en discernement et la culpabilité est remplacée par un sourire.

Là, on accepte les choses comme elles sont et surtout, on s’accepte comme on est, alors la tolérance et le pardon s’installent. Cela suppose donc non seulement un déplacement libérateur d’énergie, mais surtout le passage de l’humour à l’amour de soi.

Dans les relations humaines, l’humour est donc un moyen de connaissance et de communication. On peut, grâce à lui, faire passer des messages « autrement », dépasser sa fragilité, pallier la timidité, la pudeur, etc. Quand on rit, on n’a plus peur, alors se désamorcent le jugement et les émotions négatives, pour sourire avec tendresse de nos imperfections et de celles des autres.

L’humour, parce qu’il est porteur de transformation et de réconciliation, apparaît alors comme un exercice de conscience qui nous ouvre l’accès à un niveau plus élevé : celui de la libération.

Il devient une véritable dynamique consciente exercée par l’homme en adéquation avec son milieu, permet d’en vivre le sens et d’atteindre le spirituel, une vue supérieure de l’esprit, en même temps que l’humilité.

Des rencontres avec des Hommes de sagesse, m’ont offert l’occasion de reconnaître ces instants d’éternité où l’amour se transforme en rire, force libre où l’intelligence a démasqué la peur de l’inconnu que le mystère de la vie engendre.

Dès lors, l’humour devient l’allié du Sage qui n’a plus à expliquer, ni à convaincre mais reflète plutôt un comportement qui donne du sens à son rire, témoignant par là d’une transformation intérieure qui réintroduit la relativité des choses au sein d’une éthique « spirituelle ».
Et si nous étions sur cette terre pour aller vers la sagesse, nous réjouir, rire de nos paradoxes et accepter la leçon des choses de la vie sans nous prendre au sérieux ?

« Savez-vous marcher sur l’eau ? Vous n’avez rien fait de mieux qu’un fétu de paille. »
« Savez-vous voler dans les airs ? Vous n’avez rien fait de mieux qu’une mouche. »

Jouons avec notre rire alors nous serons tous « frères ».
Quand le rire gagne un groupe, les différences savent s’estomper.
L’humour unifie et efface les différences.

Accompagner la vie, vivre la fraternité et l’amour partagé, c’est aussi s’assurer que le rire ne s‘arrêtera jamais.

Alors, avons-nous le sens de l’humour, pouvons-nous rire de nous-mêmes ou est-ce que nous préférons rire des autres ? C’est une question « pour rire » que nous pouvons nous poser…

« Celui qui sait rire de lui-même n’a plus d’ennemis… »

http://kerisahel.blogspot.com


Sep 2 2017

Mea culpa Mâ Anandamayi

J’ai reçu ce courriel hier :

 
« Bonjour,

j’ai vu quelques noms dans le site Invité de Marc. Mais je n’ai pas vu celui de Mâ Anandamayî.
Je vous invite donc à vous pencher sur Elle. Voici une citation clairement non-dualiste :

« Vous seul existez. En vérité, vous êtes contenu en chaque chose, vous êtes Cela même. Dans l’infini il n’y a que Lui, Seul Je suis. »

L’enseignement de Mâ Ananda Moyî, p. 246

Sylvain, Rivière-du-Loup »

Merci Sylvain de ce précieux rappel, j’avoue être passé complètement à côté de cette grande femme. Je me sent un peu honteux de l’avoir escamoté car je n’ ai aucune raison de cet état de fait. Mille excuses Mâ Anandamayî.

Si vous avez d’ autres suggestions comme ça, vous êtes les bienvenues. -Gougou


Août 26 2017

Christiane Singer

Voici,une magnifique entrevue avec Christiane Singer, pleine de sagesse et de profondeur. À écouter sans faute.

http://www.tsr.ch/video/emissions/archives/racines/428486-christiane-singer.html