nov 10 2014

Forrest Gump et Eckhart Tolle (audio)

Eckhart Tolle - Forrest Gump

Le personnage de Forrest Gump n’a pas d’ego, tout ce dont il a besoin arrive de façon naturelle. Sa vie se déroule tout simplement, il n’a pas à se battre pour obtenir quoique ce soit. Tout lui arrive au bon moment et il a du succès. Il accompli même de grande et ne dis jamais : « C’est moi qui l’ai fait! ». Partout où il va, il est une force agissant pour le bien.

Extrait audio : Retraite à Findhorn (Quiétude au sein du monde) de Eckhart Tolle


nov 1 2014

Entrevue avec Charles Antoni, fondateur de la maison d’édition L’Originel

Je vous invites à visionner cette magnifique entrevue réalisé par Paul-André Jetté de Réseau Vox Populi. De nombreux thèmes sont abordés dans les livres de Charles Antoni, tels que le développement personnel, la non-dualité, les philosophies de l’éveil, la Corse, l’enseignement soufi, Gurdjieff, la littérature, le yoga, la santé et le bien-être.


nov 26 2014

Svami Prajnanpad – Qu’est-ce que le mental?

Le mental est ce qui vous éloigne de la Réalité, de l’objet. Quand vous vous abandonnez au mental, vous vivez dans l’erreur et donc dans la peine. Le mental ne vous mène jamais à l’objet. Il vous en éloigne toujours.

Aussi, il vous faut annihiler le mental si vous voulez vivre dans la réalité. C’est-à-dire, vous devez entièrement vous orienter vers le Ici et Maintenant. Être libre du mental, c’est vivre dans la Vérité. Si votre mental va à Hyderabad et pense aux conditions favorables qui s’y trouvent, cela prouve que vous ne voyez pas que Jamshedpur est différent de Hyderabad. Ce que l’on obtient dans un endroit, on ne le trouve pas dans un autre. Comment peut-on dire que le mental cache la Réalité? C’est parce qu’il prend la place de la Réalité.

Le mental n’est rien d’autre qu’une illusion qui vous éloigne de vous-même. A tout moment demandez-vous: « Qu’est-ce que je veux ici et maintenant?» « Qui suis-je dans cette situation?» Ce que vous voulez être, vous l’êtes déjà. Le désir c’est ce qui vous pousse à agir. Le forgeron veut forger. Le mental forge à la perfection. Mais la plupart des gens ne savent pas ce qu’ils veulent. Ils gaspillent leur énergie et n’obtiennent pas ce qu’ils prétendent vouloir. Vous n’êtes pas le corps ni le mental seulement. Vous pouvez accorder une certaine attention au corps mais pas toute votre attention. Le corps et le mental sont vos deux instruments. Si l’un des serviteurs domine le maître, quel spectacle désolant! Lire la suite


nov 26 2014

Grosse épidémie dans les métros du monde

Tout va pour le mieux dans le métro de New York

 Love Police-Paris

 « All you need is love » dans le Métro de Montréal

 Comment calmer un p’tit con qui agresse les gens dans le métro !


nov 25 2014

Absolu et relatif…

L’absolu ne peut pas être connu, et pourtant c’est ce que nous sommes…
Mais c’est quoi, l’absolu ?
Ce qui n’est pas relatif, ce qui n’est pas né, ce qui ne change jamais.
Que veux-tu dire par relatif ? Invariable et sans relation ?
Relatif… ce qui change, ce qui ne dure pas, ce qui dépend d’une action, d’une circonstance.
Je crois que tout change, rien ne dure et rien ne dépend pas d’une autre chose.
Alors, je ne sais pas bien de quoi nous parlons.
Tout change, tout est éphémère, et cela est le rêve.
Mais pas de rêve sans un absolu qui précède, l’absolue non-dualité.
La non dualité est un concept, reflet dans le miroir de la dualité. L’absolu est un concept, une projection de notre pensée duale.
Ah, quand on en parle bien sûr !
Si quelque chose est, qui soit si différent de ce que nous connaissons, alors nous ne pouvons pas y penser.
Si quelque chose d’autre existe au-delà de tout le monde apparent, quelque chose que nous ne pouvons pas voir, que nous ne pouvons pas toucher, et bien lorsque nous y pensons, lorsque nous essayons de l’imaginer, ce ne peut être cela.

 

Oui, nous ne pouvons pas tout ce que tu viens dire, pas même en faire l’expérience, et pourtant nous sommes cela.
Non, nous ne sommes pas cela, nous sommes « de » cela, cela fait une grosse différence.
Il n’y a pas « de » cela, nous sommes cela, je crois, cela n’est pas divisible, ce n’est pas divisé.
Oui tu crois, et moi je ne crois pas. La division est un concept.
Au-delà de tout concept.
Le monde peut sembler diviser, mais ne pas l’être, comme il peut sembler uni comme un bloc, mais ne pas l’être.
Parce que le monde est tout à la fois, il échappe ainsi à toute pensée qui voudrait le saisir.

 

Oui.
Il est absolument divisé, il est absolument séparé, comme il est absolument fait d’un bloc. Il est relatif et absolu dans le même micro espace dans le même micro temps.
Oui, pourtant nous ne faisons  l’expérience que du relatif, et du séparé.
Non, mais c’est ce qu’il en reste en notre esprit. Il ne s’intéresse pas au non-relatif, par conséquent, il n’en a aucun souvenir. Il ne peut en avoir aucun.
C’est cela pour moi l’expérience.
Pas pour moi, cela est seulement un côté de l’expérience celui que je dois savoir utiliser. Le reste ne concerne pas ce « moi », il me concerne dans la nature de ce moi qui n’est pas.
Une face de l’expérience s’adresse à une face de ce que j’appelle moi, une autre face s’adresse à ce que dans ma folie je crois être moi.
C’est pour cette raison que lorsque j’emploie ce mot « moi », parfois je sais de quoi je parle, parfois je ne peux pas le savoir.
Oui, « ma folie » c’est comme  » tu es Cela » que tu ne connais pas, c’est ce que tu appelles, l’autre face de l’expérience.

 

Oui.
La folie  est inévitable, puisque le monde se réalise aussi dans le rêve.
Oui.
Dans le rêve quelque chose cherche à connaître, à se connaitre, c’est idiot et inévitable.
(Sourire), j’arrive souvent à l’éviter.
Oui, quand tu vois que cela est rêve, tu deviens le témoin du rêve, c’est réaliser quelque chose de l’autre partie de l’expérience, celle qui est silencieuse.

http://motsenpartage.blogspot.com/


nov 25 2014

Vos pensées ne sont pas votre propriété – U.G. Krishnamurti

Nous vivons tous dans une « sphère mentale ». Vos pensées ne sont pas votre propriété : elles appartiennent à tout le monde. Ce ne sont que des pensées mais vous créez une contrepartie : le « penseur » qui lit chaque pensée. Votre effort pour contrôler la vie a créé un mouvement secondaire de pensée en vous et vous l’appelez « JE ». Ce mouvement de pensée en vous est parallèle au mouvement de la vie mais il en est séparé, il ne peut jamais être en contact avec la vie. Vous êtes une créature vivante et cependant vous menez votre vie entière dans le domaine de ce mouvement de pensée isolé et parallèle. Vous vous retranchez de la vie – et c’est contre-nature. L’état naturel n’est Pas un état sans pensée : c’est là l’un des plus grands canulars perpétrés des siècles durant à l’égard de pauvres Indiens sans défense… Vous ne serez jamais sans pensée tant que le corps ne sera pas réduit à l’état de cadavre, un cadavre très mort ! Etre capable de pensée est nécessaire à la survie. Mais dans l’état naturel la pensée cesse de vous étrangler ; elle revient à son rythme naturel. Il n’existe plus de « vous » pour lire les pensées et les prendre pour les « siennes ». UG.

http://etatnaturel.blogspot.com/


nov 25 2014

Gregg Braden « Sentiments, Energie & Conscience »

La science, nous dit Gregg Braden dans cette vidéo, permet dorénavant de vérifier la véracité d’une hypothèse soutenue depuis la nuit des temps par diverses traditions et cultures : à savoir que les humains sont tous liés les uns aux autres par un champ magnétique et qu’ils font partie intégrante de la terre et de ses changements. Et du fait même de ce lien, l’être humain, consciemment ou inconsciemment, agit aussi sur le champ magnétique terrestre par les pensées qu’il entretient et les émotions qu’il ressent comme cela a été démontré, par exemple, par les relevés satellites juste avant la catastrophe du 11 septembre.

A propos de Gregg Braden

Auteur à succès et guide de sites sacrés à travers le monde, Gregg Braden a participé, en tant qu’invité d’honneur, à plusieurs conférences et événements médiatiques portant sur les changements personnels et planétaires. Auparavant chercheur en sciences de la nature et concepteur senior de systèmes informatiques dans l’industrie aérospatiale , Braden est maintenant reconnu dans le monde entier dans les domaines de la philosophie spirituelle et des traditions anciennes et indigènes. Grâce à ses voyages dans des villages de montagnes reculés, dans des monastères et des temples des temps anciens, il réussit à faire le pont entre la sagesse passée et la science moderne, assimilant les bénéfices des traditions perdues à notre vie de tous les jours.

 http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/


nov 25 2014

Eloge du Naturel

Un brin de sagesse taoïste dans ce monde de brutes.

 


nov 25 2014

Je vois que je suis cela qui regarde

Dialogue avec Tony Parsons

Qu’est-ce que vous diriez à propos du choix ?

Quand l’éveil se produit, il est clair qu’il n’y a jamais eu personne pour l’atteindre. Il est également reconnu que tout au long de la vie apparemment « menée » auparavant, il n’y a jamais eu « quelqu’un qui choisissait » ou « quelqu’un qui faisait » quoi que ce soit. Tout ce qui est arrivé, du plus infime pet de lapin à ce qui paraissait être la décision la plus capitale, n’aurait jamais pu être autre en quelque façon que ce soit.

Il n’y a donc ni bien ni mal à faire quoi que ce soit ?

Il n’est plus question de bien ou de mal. Ce qui est vu, c’est que l’apparente entité séparée n’est qu’un personnage rêvé dans un roman, et vécu par l’énergie divine, qui est tout ce qui est. Cette apparente entité séparée semble posséder certaines prédispositions et caractéristiques, et ses choix apparents sont induits par le conditionnement et l’histoire de ce personnage entièrement vécu par le souffle de la vie. Lire la suite


nov 24 2014

Stephen Jourdain à propos des toilettes québécoise (entre autres)


nov 24 2014

Benjamin Smythe – Je me sens malade…

Ce gars là est complètement disjoncté, ça fait du bien d’ en voir un comme lui­.


nov 24 2014

JE SUIS CELA – MAIS …


JE SUIS CELA – MAIS …

Je suis cela, mais … … … … ..
J’ai besoin de prendre des responsabilités, de guérir ma vie, d’approfondir, d’être plus conscient, d’être ici maintenant, d’ entrez dans le silence, de sauver la planète, d’exprimer mes émotions, de penser positivement, de devenir le témoin, le bonheur absolu, de trouver un gourou, d’être utile, de trouver le sens de la vie, de calmer mes pensées, de faire de bonnes œuvres, de me débarrasser de l’ego, de reconnaitre ma virilité ou ma féminité, d’être plus pratique, de devenir illuminé, de trouver mon âme sœur, procédez à une cérémonie, d’être initié, d’être en contact avec mes sentiments, … … ….

Peut-être est ce nécessaire. Comment puis-je ne pas être d’accord ? Pendant que vous êtes occupé a tout cela, je vais aller et prendre une tasse de thé et lire le journal.

CE QUI EST DÉJÀ

Ce qui est, maintenant est perfection.
A chaque instant le contenu de la conscience est absolument parfait tel qu’il est.

Ce moment actuel de conscience n’a pas surgi du passé et n’est pas lié à l’avenir.
Ceci est Conscience, maintenant.

Si vous semblez être une personne séparée avec un fort sens de l’ego et beaucoup de problèmes, c’est parce que vous – Conscience – jouez ce rôle. L’individu apparemment séparé peut se focaliser sur le développement personnel, la vie spirituelle, ou toute autre chose tout au long de sa vie, si tel est le rôle qui doit être joué, mais seule la lucidité de ce que vous êtes vraiment met fin a la recherche pour devenir éveillé ou être autre chose que ce que vous êtes déjà.

L »ÉVIDENCE

Vous – Conscience apparaissez comme l’ensemble de votre jeu maintenant.
Votre jeu n’est pas une création séparée visionnées et présidée par vous. Vous apparaissez comme votre jeu a l instant, complètement conscient, absolument éveillé, dans l impossibilité donc de vous réveiller. Vous êtes toujours apparent a vous-même; jamais caché.

Les personnages joués par vous dans votre jeu n’ont pas d’existence distincte, seulement apparente. Vos personnages sont vous, vous célébrant, immergé dans votre grand jeu de la vie, jouant le jeu de se chercher vous-même, parfois vous voyant comme apparition dans votre pièce de théâtre.

Cette communication sur la lucidité n’a pas d’intérêt particulier ou de signification sur toute autre partie de la pièce. Elle ne comporte aucun mérite et n’a pas de raison. Il y a la aucune invitation a vous trouvez.

La personne lucide apparaît ici avec toutes ces évidences, voyant avec clarté le jeu dans toutes ses formes multiples, reconnaissant la non-nécessité de tout.

En ce moment même, vous êtes la conscience, apparaissant comme personnage dans votre pièce. Peut-être que vous pensez avoir besoin de confirmation. Oubliez ça. Détendez-vous. Vous êtes déjà cela

Avec beaucoup d’amour pour vous de votre part.

Nathan Gill
February 2000 Février 2000

POSTFACE

J’ai cherché «l’illumination» pour échapper à ce que je croyais être les problèmes, les essais et l’ennui de la vie ordinaire.
La vie ordinaire se poursuit, mais est maintenant vue dans, et comme conscience présente. La «recherche spirituelle» est révolue.  La vie est comme elle est.

Nathan est né en 1960 et vit dans l’Angleterre rurale, travaillant comme jardinier.
Il anime des dialogues sur la lucidité à Londres.

http://tony.metawiki.com