Fév 21 2018

Livre de la jungle – Il en faut peu pour être heureux

 

Paroles Le Livre de la jungle

Parole de chanson Il en faut peu pour être heureux

[Baloo] Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Il faut se satisfaire du nécessaire
Un peu d’eau fraîche et de verdure
Que nous prodigue la nature
Quelques rayons de miel et de soleil.

Je dors d’ordinaire sous les frondaisons
Et toute la jungle est ma maison
Toutes les abeilles de la forêt
Butinent pour moi dans les bosquets
Et quand je retourne un gros caillou
Je sais trouver des fourmis dessous.
– Essaye c’est bon, c’est doux, oh!

Il en faut vraiment peu,
Très peu pour être heureux !
[Mowgli] – Mais oui !
[Baloo] Pour être heureux.

Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché !

Cueillir une banane, oui
Ça se fait sans astuce
[Mowgli] – Aïe !
[Baloo] Mais c’est tout un drame
Si c’est un cactus
Si vous chipez des fruits sans épines
Ce n’est pas la peine de faire attention
Mais si le fruit de vos rapines
Est tout plein d’épines
C’est beaucoup moins bon !
– Alors petit, as-tu compris ?
Il en faut vraiment peu,
Très peu, pour être heureux !
[Mowgli] – Pour être heureux ?
Pour être heureux !

(Séance de grattage)
(Bain)

[Baloo] Et tu verras qu’ tout est résolu
Lorsque l’on se passe
Des choses superflues
Alors tu ne t’en fais plus.
Il en faut vraiment peu, très peu, pour être heureux.

(Départ Baghera)

[Baloo & Mowgli] Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit
Tous vos soucis … Youpi
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché !
– Waouh !
Et vous serez un ours très bien léché.
[Mowgli] Youpi !


Fév 21 2018

révolution de la conscience et réveil de l’humanité

Voila une vidéo qui n’est pas non-duel au sens stricte du terme mais elle a l’ avantage de nous brasser un peu et de nous sortir de notre zone de confort.C’ est un retour à l’ essence même de ce que nous sommes.La non-dualité, ce n’est pas une morale ou une philosophie sur laquelle on se repose pour mieux se rendormir.Posons nous a tout moment cette question; Qui suis-je?

 


Fév 20 2018

Rapprochez-vous


Fév 20 2018

Marcel Conche : une sagesse pour ce monde (pour ceux qui aime réfléchir )

Pour beaucoup de ceux qui l’ont découvert à travers ses livres ou son enseignement, Marcel Conche incarne la figure contemporaine d’une sagesse humaine, délivrée des illusions mais ouverte au mystère des choses. André Comte-Sponville, parmi d’autres, a reconnu sa dette à son égard. Longtemps professeur de philosophie à la Sorbonne, Marcel Conche poursuit aujourd’hui son œuvre depuis son lieu de retraite. Une œuvre importante (près d’une trentaine de livres régulièrement réédités) qui n’hésite pas à aborder de front les « grandes questions » de l’existence (le destin et la mort, la vérité et le bonheur, le sens ou le non-sens de la vie, le fondement de la morale) ; une œuvre qui traverse toute l’histoire de la philosophie occidentale depuis son origine grecque, en passant par les figures matérialistes et sceptiques de Lucrèce, Pyrrhon, Montaigne ou Nietzsche, et en s’autorisant quelques incursions du côté des sagesses orientales (Lao Tseu).

 


Fév 20 2018

Manuel d’Épictète

Manuel d’ Épictète

 

 

   Parmi les choses qui existent, certaines dépendent de nous, d’autres non. De nous, dépendent la pensée, l’impulsion, le désir, l’aversion, bref, tout ce en quoi c’est nous qui agissons; ne dépendent pas de nous le corps, l’argent, la réputation, les charges publiques, tout ce en quoi ce n’est pas nous qui agissons. Ce qui dépend de nous est libre naturellement, ne connaît ni obstacles ni entraves; ce qui n’en dépend pas est faible, esclave, exposé aux obstacles et nous est étranger. Donc, rappelle-toi que si tu tiens pour libre ce qui est naturellement esclave et pour un bien propre ce qui t’est étranger, tu vivras contrarié, chagriné, tourmenté; tu en voudras aux hommes comme aux dieux; mais si tu ne juges tien que ce qui l’est vraiment – et tout le reste étranger -, jamais personne ne saura te contraindre ni te barrer la route; tu ne t’en prendras à personne, n’accuseras personne, ne feras jamais rien contre ton gré, personne ne pourra te faire de mal et tu n’auras pas d’ennemi puisqu’on ne t’obligera jamais à rien qui pour toi soit mauvais.A toi donc de rechercher des biens si grands, en gardant à l’esprit que, une fois lancé, il ne faut pas se disperser en œuvrant chichement et dans toutes les directions, mais te donner tout entier aux objectifs choisis et remettre le reste à plus tard. Mais si, en même temps, tu vises le pouvoir et l’argent, tu risques d’échouer pour t’être attaché à d’autres buts, alors que seul le premier peut assurer liberté et bonheur. Donc, dès qu’une image viendra te troubler l’esprit, pense à te dire: « Tu n’es qu’image, et non la réalité dont tu as l’apparence. » Puis, examine-la et soumets-la à l’épreuve des lois qui règlent ta vie: avant tout, vois si cette réalité dépend de nous ou n’en dépend pas; et si elle ne dépend pas de nous, sois prêt à dire: « Cela ne me regarde pas. » Lire la suite

Fév 20 2018

La seule chose…de Andrew Cohen

La seule chose qui nous maintient en esclavage est la croyance, non mise en question, que quelque chose de fondamental nous manque. Donc, par ignorance de notre état naturel, nous nous attachons aux gens et aux choses, convaincus que grâce à ces liens nous trouverons le bonheur et la satisfaction.

Mais cela ne marche jamais ainsi. Car là où il y a attachement, il y a peur de perdre. Et là où il y a la peur, il ne peut jamais y avoir de véritable bonheur ou de satisfaction profonde. C’est la révélation de l’Éveil elle-même qui nous montre tout ceci directement — la vérité pérenne que le véritable bonheur et la seule satisfaction durable sont en nous-mêmes en tant que notre Vrai Soi, notre état naturel, déjà plein et intègre tel qu’il est.

Mais dans ce monde d’obscurantisme, nous sommes tous profondément conditionnés à croire que le bonheur et la satisfaction se trouvent quelque part en dehors de nous-mêmes. Quand nous voulons véritablement être libres, nous renonçons à cette façon de penser. Nous la laissons tomber parce que nous avons eu des aperçus du bonheur profond qui est déjà présent au fond de notre conscience, un contentement continu qui ne sera nôtre que lorsque nous aurons enfin cessé de chercher à l’extérieur de nous-mêmes.

Extrait de Vivre l’Eveil, de Andrew Cohen, Ed. Le Club
http://supervielle.univers.free.fr/univers.htm

Fév 20 2018

« Tout est parfait dans la vie! » -Gougou

 

Denis Gougeon

« Tout est parfait dans la vie. Ce n’est pas clair et limpide de prime abord, mais lorsque tu observes la vie dans un silence pénétrant et sans effort, tout prend son sens. » -Gougou

Ce texte est un extrait de la dernière correspondance que j’ai eu avec Denis.
 
Merci de ta présence et ta sagesse. -ML

 

 


Fév 20 2018

Pour influer positivement

QUESTION DU LECTEUR:

”La question est super et la réponse est magnifique ( à travers mes lunettes ). Mais comment fait tu Youri pour donner de telles précisions? 1 par millénaire, 1%, etc. Tu le “vois”?

Maharishi Mahesh Yogi disait également qu’il faut 1% de la population qui médite pour influer positivement.
Intellectuellement, j’avais “calculé” une fois qu’il y avait 1 éveillé sur 1 million (voire 10 millions) et il semble effectivement comme Eckhart Tolle le dit aussi que la “nouvelle Terre” arrive mais j’ai vu aussi des maitres qui disent qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil (?). Le doute peut continuer de vivre donc (encore un peu ).

Peut-être que c’est le cas (?) Ces éveillés ne deviennent-ils pas simplement visibles grâce à youtube par exemple? Et admettant que ça soit le cas (une sorte de stagnation en fait), y aurait-il alors la possibilité de ne pas déprimer -quand on est pas éveillé- ? Et est-ce que ça serait un problème? et ma question est-elle pertinente? ou simplement utile? .

Merci déjà pour ce site!
Amicalement

T.”

Réponse:

Il faut regarder tout cela à l’envers T.

Si chaque expression de la conscience est appelé à réaliser une tâche spécifique en cette vie, que le clou appelle le marteau, que la vis appelle le tournevis, alors chaque individus ici présent a son propre chemin de réussite.

J’ai l’habitude de dire que les éveillés sont les femmes de ménage de la planète, alors une augmentation de femmes de ménage peut vouloir dire que la maison est très en désordre ou bien que la maison doit être très très propre. Dans les deux cas la conscience ne fait pas d’erreur, elle n’aurait pas par erreur, laissée souiller sa demeure; le ménage annonce toujours plus d’équilibre.

Plusieurs Recherche appuient le principe du 1% d’éveillés suffisant pour provoquer une révolution à tous les niveau sur la planète. Les avancés sur le sujet sont assez bien énoncés par Greg Braden, dr.Deepak Chopra, dr.Wayne dyre, dr.John Hagelin et David Lynch.

Je pense que méthodologiquement, dr.John Hagelin et David Lynch sont les plus ”scientifiques” dans leur approche car ils ont mis sur pieds des groupes de méditation dans différente ville et on vu chuter les taux de criminalité et de violence drastiquement durant les périodes de pratique, c’est assez intéressant je pense que tu connais déjà (en anglais : http://www.youtube.com/watch?v=l1l-xALTO30)

Il y a aussi une recherche sociologique dont je ne me souviens plus l’auteur qui démontrait qu’aujourd’hui la violence est extrêmement réduite comparativement à il y a 30 ans mais que l’individu est plus que jamais sensible à la violence, il est également plus que jamais bombardé de violence par les médias, c’est une des choses dont il a le plus peur, et interprète qu’il y a plus de violence que jamais.

C’est assez étonnant de voir cela, l’expérience vécu par beaucoup est celle de la violence car ils la craignent et l’imaginent alors que dans les faits il sont moins en danger qu’avant.

Amicalement,

Yuri

http://la-minute-de-conscience.com/


Fév 19 2018

Citation du jour : Le piège

« En dépit des apparences, nous ne sommes jamais piégés par la situation où nous sommes. Le piège est toujours qui nous sommes. »

Guy Finley

Source : Extrait tiré du livre « Les clés pour lâcher prise », Guy Finley
Photo : Photos Libres

Fév 19 2018

Rumi – La Maison d’hôtes

Être humain, c’est être une maison d’hôtes.
Tous les matins arrive un nouvel invité.Une joie, une dépression, une méchanceté,
une prise de conscience momentanée vient
comme un visiteur inattendu.Accueillez les tous et prenez-en soin!
Même s’ils sont une foule de chagrins,
qui balaient violemment votre maison
et la vident de tous ses meubles,
traitez chaque invité honorablement.
Peut-être vient-il faire de la place en vous
pour de nouveaux délices.

La pensée sombre, la honte, la malice,
rencontrez-les à la porte en riant,
et invitez-les à entrer.

Soyez reconnaissants pour tous ceux qui viennent,
parce que chacun a été envoyé
comme un guide de l’au-delà.

~ ~ Rumi ~ ~

(Traduit par Deborah Bacon,
selon la version de Coleman Barks, The Essential Rumi)

http://decouvertetcheminement.blogspot.com/