jan 31 2015

QUALITES POUR LA VOIE SPIRITUELLE ou LA COURONNE DES VERTUS.

« Quelles sont les qualités nécessaires pour la voie spirituelle ?
Douglas Harding en énonçait quelques unes :
-la capacité à être sa propre autorité, ce que je pourrais nommer l’indépendance d’esprit. Cela implique une capacité de douter et de remettre en cause ce qui est dit pour vérifier si cela est vrai pour soi.
-L’ouverture de l’esprit, c’est-à-dire une capacité à aller vers des espaces nouveaux. Une curiosité de soi et des choses. Il faut ici savoir écouter.
-L’objectivité, c’est-à-dire la volonté de voir les choses telles qu’elles sont et non pas comme on voudrait qu’elles soient. Il s’agit de revenir aux faits, non pas de les fuir dans la rêverie ou les croyances.
-la naïveté, c’est-à-dire une certaine jeunesse de l’esprit, prête à jouer et aussi à tenter de nouvelles choses. Cette naïveté ne consiste pas à prendre des vessies pour des lanternes mais c’est une capacité à s’abstraire de la mémoire, des habitudes et des préjugés. Il s’agit de retrouver un regard d’enfant, neuf et frais sur le monde. Lire la suite

jan 31 2015

Changez les mots change le monde


jan 31 2015

La spiritualité selon Jim Carrey


jan 31 2015

Nous sommes la force vitale de l’univers – Jill Bolte Taylor

Nous sommes la force vitale de l’univers

Nous sommes des êtres d’énergie, connectés les uns avec les autres, par le biais de la conscience de notre cerveau droit, comme une seule famille humaine. Et, ici et maintenant, nous sommes tous des frères et soeurs sur cette planète, afin de rendre ce monde meilleur. Et, en ce moment même, nous sommes parfaits. Nous sommes complets. Et nous sommes beaux.

Jill Bolte Taylor est une neurologue de Harvard. Elle dédie sa vie à cette discipline quand son frère est diagnostiqué de schizophrénie. Vers 30 ans, elle est elle-même frappée d’une attaque cérébrale dont elle mettra 8 ans à se remettre entièrement.

Lors d’une conférence (voir ci-dessous), Jill Bolte Taylor relate l’attaque cérébrale telle qu’elle l’a vécue. Elle explique très bien le fonctionnement différent des lobes droite et gauche du cerveau. Elle évoque un sentiment mystique qu’elle nomme Nirvana et qui est aussi rapporté par les personnes ayant vécu une expérience de mort imminente.

Jill Bolte Taylor apporte un cerveau humain sur scène pour évoquer sa propre attaque cérébrale. Chercheuse psychiatre, elle replonge dans ce moment de sa vie. En elle, la femme se sait coupée du monde, la scientifique analyse l’expérience hors norme. « Cette attaque m’a plus appris sur le cerveau que toute ma carrière académique. » Elle raconte la douleur, les sensations qui s’en vont, celles qui viennent. L’instinct de survie et le nirvana. Privée de son hémisphère gauche, elle expérimente la communion avec le tout, la disparition du « je ». « J’ai découvert le « nous » à l’intérieur de moi. » En larmes, elle replace ses longs cheveux argent, conclut : « Qui sommes-nous ? Nous sommes la force de vie de cet univers, avec une dextérité manuelle, deux esprits cognitifs et la capacité de choisir qui nous sommes. » Lire la suite


jan 31 2015

L’état de non-séparation – Gary Crowley


Gary Crowley

Gary Crowley

L’éveil à l’illumination survient directement avec la disparition de l’idée de moi séparé. « Disparition de l’idée de moi séparé » veut dire que ce que l’on considère comme le moi n’est en aucune façon séparé du reste. Tout moi séparé illusoire serait interprété comme un cas d’identité erronée.

C’est ce problème d’identité erronée qui est au coeur de la souffrance humaine. Il fait de vous un objet séparé illusoire. Les objets séparés souffrent, point. La « disparition de l’idée de moi séparé » non seulement met fin à la souffrance, mais conduit à vivre naturellement la Règle d’Or, qui demande à ce que les autres soient traités comme vous aimeriez être traité. Elle émane naturellement de l’état de non-séparation qui se manifeste, à savoir vivre ‘ceci-ici- maintenant’.
Une modification naturelle se produit quand ce que ‘je suis’ cesse d’être considéré comme le `moi’. Avant cette modification, le ‘moi doué de volonté consciente’ tremble quand il marche tout seul sur le câble à haute tension de la vie. Il craint bien sûr de faire une chute mortelle. La réorientation vers ‘être conscience’ entraîne la disparition de la peur. On marche sur le câble à haute tension débarrassé de la pesanteur du ‘moi’ illusoire. La réintégration apporte la joie de voir que le câble à haute tension est l’expérience de ce que vous êtes. La vue est extraordinaire. La foule est spectaculaire. Le corps lui-même est stupéfiant. La même expérience est totalement différente. Réaliser que ce que vous êtes est le ressentir de la vie vient pimenter joyeusement l’état de conscience auquel nous avons donné le nom d’illumination. Lire la suite

jan 31 2015

Citation du jour : Le chemin est le but

« Une fois que vous vous rendez compte que le chemin est le but et que vous êtes toujours sur le chemin pour ne pas atteindre un but, mais pour apprécier sa beauté et sa sagesse, la vie cesse d’être une tâche et devient naturelle et simple, une extase en elle-même. »

- Nisargadatta Maharaj

Source : http://cequiest.blogg.org
Photo : Photos Libres

jan 30 2015

Les Enseignements d’Eckhart Tolle/ La dysfonction humaine ou l’égo… 1ere partie

Ajoutée par le  7 juil. 2011

Eckart Tolle apparaît comme le plus original et le plus stimulant des maîtres spirituels de notre temps. Il voyage et enseigne dans le monde entier.
Eckhart n’appartient à aucune religion en particulier, mais n’en exclut aucune. Son enseignement profond et pourtant simple a aidé des milliers de gens à trouver la paix intérieure et une existence accomplie. La transformation de l’individu et de la conscience collective se trouve à la source de son enseignement comme un éveil spirituel global…
Ses Livres: Le Pouvoir du Moment Présent, Quiétude, La Conscience de l’Être, Vivre Libéré…
http://www.eckharttolle.com/
Eckhart dit:Pour en finir avec l’ego. Au commencement de notre existence, ne sachant pas qui nous sommes, notre esprit influencé par nos proches et nos expériences se crée une identité illusoire qui, à l’âge adulte, est à l’origine de toutes nos souffrances. L’ego ne représente qu’une petite étape dans l’évolution humaine et comme toute étape, nous devons la laisser derrière nous et la dépasser pour continuer à évoluer. Malheureusement, la plupart des humains, stoppent inconsciemment leur évolution en demeurant le reste de leur vie prisonniers dans ce stade intermédiaire, source de tous leurs malheurs. « Le mieux étant l’ennemi du bien » pour la plupart des humains, ceux-ci s’accommodent comme ils peuvent de leur souffrance en faisant souffrir les autres et en entretenant l’illusion que celle-ci est inhérente à la nature humaine. Ce dépassement terrorise l’humanité car cela signifie mourir avant de mourir. Il s’agit bien de liquider sa vieille personnalité fictive et de se jeter corps et âme dans l’inconnu, pour découvrir qui nous sommes réellement…


jan 30 2015

Vous éveiller de l’illusion libèrera toutes vos facultés

 

 Rappelez-vous qu’en maintenant la Lumière et en manifestant l’amour, la douceur, la bonté, le pardon, la compassion à tout moment, ou tout simplement quand vous pouvez seulement passer un instant à exprimer et partager l’intention de le faire, vous vous changez et, par conséquent, vous changez le monde.C’est pourquoi vous êtes sur Terre sous forme humaine en ce moment de son histoire – pour aider tous les êtres à s’éveiller à la Réalité. Le moment de cet éveil s’approche de plus en plus, et en même temps l’effet de vos efforts se renforce et s’intensifie avec le champ d’’énergie divine qui enveloppe toute la  Terre. C’est un temps sans précédent et d’une importance capitale pour toute l’humanité.Vous éveiller de l’illusion libèrera toutes vos facultés, vous permettant de connaître et de comprendre par expérience ce que signifie être un avec Dieu. Lorsque cela arrivera, ce sera comme si un sombre manteau qui vous enveloppait vous était ôté, ou qu’une épaisse brume grise s’était évaporée, révélant l’éclat de la Réalité dans toute sa splendeur. L’euphorie de ce moment sera prodigieuse. Vous êtes tous tendrement aimés, alors ouvrez vos cœurs à l’acceptation, et concentrez-vous sur la libération du lourd brouillard de vos problèmes personnels qui obstrue votre vision – et vous serez étonnés de l’amélioration dans la façon dont vous vous sentez.

Vous êtes destinés à retourner à votre véritable état divin, là où vous êtes vraiment Vous-mêmes, vivant en parfaite harmonie avec les autres et avec Dieu. C’est la Réalité, c’est là où vous êtes éternellement, et c’est ici – où vous êtes maintenant et à chaque instant – vous ne pouvez pas le sentir à l’heure actuelle parce que votre croyance et votre attachement à l’illusion sont très forts. Cela va changer!

Tandis que vous attendez, prêts à vous éveiller, sachez que vous êtes inondés d’Amour, guidés et assistés spirituellement à un point que vous ne pouvez imaginer depuis votre échelle humaine. L’intention de Dieu, et la vôtre, est que vous vous éveilliez, et il en sera ainsi, c’est inévitable. Il y a des signes transparaissant à travers la réalité illusoire dans d’innombrables endroits  qui le démontrent très clairement. Chaque fois que vous devenez conscient de quelque chose de doux et d’affectueux survenant n’importe où, dans votre propre vie personnelle, ou de l’autre côté du monde – rendez grâce. Rendre grâce est un moyen puissant et efficace pour étendre et partager le champ d’énergie divine, aidant ainsi chacun dans sa démarche vers l’éveil.

Chaque fois que vous devenez conscient de la douleur ou des souffrances de quelqu’un que vous connaissez, ou chez n’importe qui n’importe où, manifestez immédiatement l’intention de leur envoyer de l’amour et de la compassion pour  faciliter leur situation. C’est vraiment très efficace. Comme vous le savez, vous avez chacun un champ d’énergie personnelle qui vous enveloppe à tout moment, et quand vous l’intention d’envoyer de l’amour à n’importe qui, non seulement c’est efficace mais cela renforce également ce champ d’énergie.

Et quand vous envoyez de l’amour à ceux qui souffrent, envoyez aussi – et cela est très important – le pardon aux agresseurs qui sont eux aussi dans de grandes souffrances. Ils sont dans le déni de leurs souffrances, et s’imaginent que ce qu’ils font leur apporte de la satisfaction, et même de la joie. Cependant, tous ceux d’entre vous qui ont observé une personne opérant à partir de la haine ou de la vengeance, ont dû être conscients de l’intense sentiment d’amertume et même du dégoût de soi inavoué qu’ils éprouvaient. Ils ont donc désespérément  besoin de votre amour tout comme ceux qu’ils abusent. Beaucoup ont du mal à accepter que les agresseurs aient cet intense besoin d’amour, mais c’est parce qu’ils sont eux-mêmes, encore en train de soigner et nettoyer des griefs douloureux.

Vous êtes tous en chemin pour devenir des êtres pleinement conscients, et sur ce chemin d’énormes guérisons se produisent – des guérisons qui sont une part essentielle de votre processus d’éveil. Le pardon est le médicament, le traitement qui vous guérira tous, sans exception et sans discrimination. C’est une vertu humaine que vous devez embrasser. Commencez par pardonner les petits bobos ou les offenses qui vous ont apparemment été infligés – quelqu’un vous coupe la route, quelqu’un est impoli avec vous au travail ou dans les magasins – car il n’est pas difficile pour vous dans ces sortes de situations de voir que la personne impliquée se sent stressée et réagit sans conscience. Comme vous vous autorisez à prendre conscience que leur action n’est pas dirigée contre vous personnellement, vous constaterez que vous pouvez leur pardonner assez facilement. Lorsque vous aurez fait cela, vous remarquerez que le stress que vous a causé cet évènement se dissout, et vous vous sentirez plus en paix, et, en effet, vous pourrez ainsi expérimenter une chaude lueur d’amour pour vous-mêmes, pour votre indulgence. Le pardon, où qu’il soit dirigé – soi-même,  la famille, les associés, les dirigeants – est incroyablement guérisseur, il crée et diffuse l’amour que tout le monde recherche.

Beaucoup se sentent en eux-mêmes indignes, ont le sentiment qu’ils ne méritent pas d’être aimé, et quand quelqu’un les traite d’une manière tendrement aimante ils se sentent soulevés. Par conséquent, réalisez que traiter l’autre gentiment et avec amour est un honneur et une guérison. Aussi, soyez bons, soyez aimants, pardonnez, et aidez tous les autres à s’éveiller à leur état naturel de pleine conscience. Cela va arriver, alors lâchez vos poids, souriez affectueusement, et faites-le advenir.

Avec tout mon amour,

Saul.

Page originale traduite par Christine – Vous êtes invités à partager ce texte à condition de respecter son intégralité et d’en citer la source:http://du-tout-et-du-rien.blogspot.com/


jan 30 2015

Je SUIS-qui-est

Ken Wilber

 

Remarquez votre attention présente

Remarquez les objets qui apparaissent au sein de votre at tention – les images et les pensées qui se présentent à votre mental, les sentiments et les sensations qui émer gent à l’intérieur de votre corps, la myriade d’objets qui apparaissent autour de vous dans la pièce ou l’environnement. Tous ceux-ci sont des objets qui deviennent présents à votre attention.

Pensez maintenant à ce qui était présent à votre attention 5 minutes plus tôt. La plupart de vos pensées ont changé, la plupart de vos sensations corporelles ont changé, et probablement la majorité de l’environnement a changé. Quelque chose en vous est le même maintenant que 5 minutes plus tôt. Qu’est-ce qui est présent maintenant qui était également présent 5 minutes plus tôt ?

« Je SUIS-qui-est ». Le sentiment-attention de « Je SUIS-qui-est » est encore présent. Je suis ce « Je SUIS-qui-est » à tout instant. Ce « Je SUIS-qui-est » est présent mainte nant. Il était présent un moment plus tôt, il était présent une minute plus tôt, il était présent 5 minutes plus tôt.
Qu’est-ce qui était présent 5 heures plus tôt ?

Tout ce qui est de tout instant est « Je SUIS-qui-est ». Chaque personne sent ce même « Je SUIS-qui-est » – parce que ce n’est pas un corps, ce n’est pas une pensée, ce n’est pas un objet, ce n’est pas l’environnement, ce n’est pas n’importe quoi qui pourrait être vu, mais c’est plutôt le Prophète de tout instant, le Témoin continuellement ou vert et vide de tout ce qui apparaît, en n’importe quelle personne, en n’importe quel monde, en n’importe quel en droit, en n’importe quel temps, dans tous les mondes jusqu’à la fin des temps, il y a seulement et toujours ce «Je SUIS-qui-est » évident et immédiat. Que pourriez-vous éventuellement savoir de plus ? Qu’est-ce que n’importe qui pourrait éventuellement savoir d’autre ? Il y a seulement et toujours ce « Je SUIS-qui-est » rayonnant, auto-connaissant, auto-ressentant, auto-transcendant, et continuellement présent, que ce soit maintenant, 5 minutes, 5 heures, 5 siècles plus tôt.

5 millénaires plus tôt ?

Avant qu’Abraham ne fût, JE SUIS. Avant que l’univers ne fût, JE SUIS. Ceci est mon Visage original, le Visage que j’avais avant que mes parents soient nés, le Visage que j’avais avant que l’univers soit né, le Visage que j’avais depuis toute éternité avant que je ne décide de jouer ce tour de cache-cache, et de me perdre dans les objets de ma propre création.

Je ne prétendrai plus JAMAIS ne pas connaître ou ne pas ressentir mon propre « Je SUIS-qui-est ».

Et avec cela, le tour est déjoué. Un million de pensées sont allées et venues, un million de sentiments sont allés et venus, un million d’objets sont allés et venus. Mais une chose n’est pas allée, et une chose n’est pas venue : le grand Non-Né et le grand Non-Mourant qui n’entrent ni ne quittent jamais le flux insaisissable du temps, une Présence pure au-delà du temps qui flottent dans l’éternité. Je suis ce grand « Je SUIS-qui-est », évident, auto-connaissant, auto-approuvant, auto-libérant.

Avant qu’Abraham ne fût, JE SUIS.

JE SUIS n’est rien d’autre que l’Esprit à la 1ère personne, l’ultime, le sublime, le rayonnant Soi du Kosmos entier et créateur de toute chose, présent en moi et en vous et en lui et en elle et en eux – en tant que « Je SUIS-qui-est » que tous et chacun de nous ressentons.
Parce que dans tous les univers connus, le nombre total des JE SUIS n’est rien d’autre que « un ».

Reposez-vous toujours en « Je SUIS-qui-est », l’exact « Je SUIS-qui-est » que vous ressentez en cet instant même, qui est Lui-même l’Esprit Non-Né rayonnant en vous et à travers vous. Assumez également votre identité person nelle – en tant que cet objet-ci ou cet objet-là, ou ce soi-ci ou soi- là, ou cette chose-ci ou cette chose-là – en vous reposant toujours sur le Terrain qui est le Fondement du Tout, en ce grand et absolument évident « JE SUIS-qui est », puis levez-vous et continuez votre journée, dans l’univers créé par JE SUIS.

C’est un nouveau jour, c’est une nouvelle aurore, c’est un nouvel homme, c’est une nouvelle femme. Le nouvel humain est intégral, et ainsi en est-il du nouveau monde. »

Extraits de Le Livre de la vision intégrale, paru chez Intereditions


Source : eveilphilosophie.canalblog.com
http://www.reikido-france.com

jan 30 2015

Vous n’êtes pas votre mental

Le plus grand obstacle à l’illumination

L’illumination, c’est quoi ?

Un mendiant était assis sur le bord d’un chemin depuis plus de trente ans. Un jour, un étranger passa devant lui. « Vous avez quelques pièces de monnaie pour moi ? » marmotta le mendiant en tendant sa vieille casquette de base-ball d’un geste automatique. « Je n’ai rien à vous donner », répondit l’étranger, qui lui demanda par la suite: « Sur quoi êtes-vous assis ? » « Sur rien, répondit le mendiant, juste une vieille caisse. Elle me sert de siège depuis aussi longtemps que je puisse m’en souvenir. » « Avez-vous jamais regardé ce qu’il y avait dedans ? » demanda l’étranger. « Non, répliqua le mendiant, pour quelle raison ? Il n’y a rien. » « Jetez-y donc un coup d’oeil », insista l’étranger. Le mendiant réussit à ouvrir le couvercle en le forçant. Avec étonnement, incrédulité et le coeur rempli d’allégresse, il constata que la caisse était pleine d’or.

Je suis moi-même cet étranger qui n’a rien à vous donner et qui vous dit de regarder à l’intérieur. Non pas à l’intérieur d’une caisse, comme dans cette parabole, mais dans un lieu encore plus proche de vous : en vous-même.

“Mais je ne suis pas un mendiant”, puis-je déjà vous entendre rétorquer.

Ceux qui n’ont pas trouvé leur véritable richesse, c’est-à-dire la joie radieuse de l’Être et la paix profonde et inébranlable qui l’accompagnent, sont des mendiants, même s’ils sont très riches sur le plan matériel. Ils se tournent vers l’extérieur pour récolter quelques miettes de plaisir et de satisfaction, pour se sentir validés, sécurisés ou aimés, alors qu’ils abritent en eux un trésor qui non seulement recèle toutes ces choses, mais qui est aussi infiniment plus grandiose que n’importe quoi que le monde puisse leur offrir.

Le terme “illumination” évoque l’idée d’un accomplissement surhumain, et l’ego aime s’en tenir à cela. Mais l’illumination est tout simplement votre état naturel, la sensation de ne faire qu’un avec l’Être. C’est un état de fusion avec quelque chose de démesuré et d’indestructible. Quelque chose qui, presque paradoxalement, est essentiellement vous mais pourtant beaucoup plus vaste que vous. L’illumination, c’est trouver votre vraie nature au-delà de tout nom et de toute forme. Votre incapacité à ressentir cette fusion fait naître l’illusion de la division, la division face à vous-même et au monde environnant. C’est pour cela que vous vous percevez, consciemment ou non, comme un fragment isolé. La peur survient et le conflit devient la norme, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Lire la suite