Nov 7 2017

Le zen, chemin du « oui »

Le laboratoire philosophique des HUG. Extrait de la conférence d’Alexandre Jollien du 9 décembre 2010
« Le zen, chemin du « oui »
Alexandre Jollien se nourrit des philosophes et cite les textes avec une interprétation possible de leur pensée.


Oct 12 2017

La joie d’être


Eckhart Tolle

Découvrez 52 cartes d’inspiration pour apprendre à vivre le Moment Présent.

Dîtes toujours « OUI » au moment présent.

Livrez vous à ce qui EST.

Dites « oui » à la vie et voyez comment

la vie se met soudain à travailler pour vous

et non contre vous.

Eckart Tolle apparaît comme le plus original et le plus stimulant des maîtres spirituels de notre temps. Il voyage et enseigne dans le monde entier.
Eckhart n’appartient à aucune religion en particulier, mais n’en exclut aucune. Son enseignement profond et pourtant simple a aidé des milliers de gens à trouver la paix intérieure et une existence accomplie. La transformation de l’individu et de la conscience collective se trouve à la source de son enseignement – comme un éveil spirituel global.
Eckhart est né en Allemagne (1948) et étudia aux universités de Londres et de Cambridge. À l’âge de 29 ans, une profonde transformation spirituelle anéantit virtuellement son ancienne identité et fit prendre un tournant radical à sa vie. Il consacra les années qui suivirent à la compréhension, à l’intégration et à l’approfondissement de cette transformation et elles marquèrent le début d’un long voyage intérieur. Plus tard, il commença à travailler en cours particuliers ou en groupe en tant que conseiller et professeur spirituel.
Eckhart Tolle est l’auteur « Du pouvoir du Moment Présent », numéro un et best-sellers du New York Times, considéré comme l’un des ouvrages spirituels les plus fort de notre temps. Il a été traduit dans plus de trente langues.

http://www.reikido-france.com


Sep 30 2017

Oui ! Qui es-tu ?

Es-tu prêt à faire pour un moment simplement l’expérience d’être? Sans effort aucun, sans retenir, sans laisser aller, sans rien? Juste être ce que tu es sans savoir ce que c’est? En conscience complète de toi-même ?

Le moment juste que tu pourrais attendre n’existe pas, parce que le moment juste est maintenant. Le mental pensant rejette ce moment. Il rejette toutes sortes de choses. Il rejette la douleur, la colère, la peur, ou toute autre chose qu’il ne veut pas. Que serait-il si tu rencontrais tout ça, maintenant? Si simplement tu renonçais à l’effort requis à repousser quelque chose? Alors tu reconnais : La douleur vient- la douleur s’en va. Toi, tu es toujours là ! Des sensations viennent – des sensations s’en vont. Elles passent. Mais toi, tu restes.

Es-tu une pensée ? Tu ne peux pas être une pensée parce que les pensées ne sont pas toujours là. Qu’est-ce qui est toujours là ? Tourne ton attention vers ce qui est toujours là.

Tu es Un avec la douleur, mais tu ne touches pas la douleur. Ainsi comme le ciel est Un avec les nuages, mais les nuages ne touchent pas le ciel ! Tu ne le comprends pas, parce que le mental pensant n’est pas capable de le comprendre. Les émotions passent, les pensées, les sensations – comme les nuages passent, comme le temps qu’il fait passe. Le moment où tu as un intérêt pour le temps, tu es saisi par la souffrance! La tristesse apparaît, brusquement vient le mental pensant et dit : « Oh mon Dieu … je ne veux pas … je ne peux pas … ceci ne devrait pas être … ». Ou bien il te raconte une autre histoire – les archives du mental pensant sont inépuisables.

Tant que tu t’intéresses au temps qu’il fait, tu t’intéresses à la souffrance. Quelle que soit l’histoire : Ne touche pas au temps! Les phénomènes viennent et s’en vont, et le moment suivant le temps a déjà changé. Quand tu le laisses passer, quand tu ne le saisis pas, quand tu ne t’impliques pas – alors ce n’est plus toi qui racontes les histoires, mais bien la vie qui raconte des histoires. Non plus de toi, personnelles, mais bien impersonnelles, racontées par la vie même. Et alors c’est merveilleux d’écouter des histoires, de lire des histoires, de suivre des histoires.

Intéresse-toi au ciel ! Le ciel est ce que tu es. Le ciel est ici maintenant. Les nuages sont dans le ciel. Détends-toi simplement, permets-le. Et sois en silence. Dans ton propre silence, dans l’état d’attention détendue tu reconnais qui tu es. Es-tu prêt ? Es-tu prêt à abandonner le corps ? Es-tu prêt à abandonner le mental pensant ?

Alors le moment est venu de mourir ! Que veux-tu encore chercher dans le futur, ou trouver ? Quand maintenant tu peux être prêt à mourir, et tout laisser mourir ? Laisse la tempête se calmer. Laisse le corps se calmer …

L’ouverture est ici, la Conscience est ici, elle attend seulement que tu acceptes le cadeau. Tu es ici, et tu t’impliques dans ce moment unique. Et alors tout perd le sens qu’il avait. Le temps perd sa réalité, penser perd sa substance. La pensée-« Je » s’enfonce. Et tu reconnais : Le monde est vide, le corps est vide et tout s’enfonce dans ce vide. Ce vide est la libération du fardeau de millions d’années de développement, de devenir, d’histoire. Tu es sans histoire, tu es sans passé, tu es sans futur, tu es sans pensée.

En complète reddition tu coules de plus en plus profondément. Et dans ce vide – depuis ce vide – s’ouvre silencieusement l’amour – l’amour de la conscience elle-même.

Tu es ce d’où les phénomènes émanent ! Les phénomènes naissent en toi. Tu es ce qui ne change pas. Tu es ce qui reste. Tu es ce qui en est conscient. Tu es ce qui pénètre les phénomènes. La Conscience pénètre tous les phénomènes. Il n’y a rien qui ne soit pas pénétré par la Conscience. Et la Conscience est maintenant et parfaite.

Dans la Conscience il n’y a pas de séparation. Les corps sont séparés. Les corps seront toujours séparés. Tu n’as à chercher aucune fusion physique. La fusion a déjà eu lieu dans la Conscience depuis longtemps. La Conscience est ici – et tu es la Conscience. OM est la Conscience. La Conscience parle à la Conscience.

Je suis le même que toi ! Rien ne t’empêche de le voir ! Tu reconnais ton propre Moi, et tu es avec le Moi. Tu cherches cette rencontre avec le Moi. La réalisation de l’homme est humanisme – un humanisme qui est conscient de l’éternité de l’Être.

Tu es ce que tu es. C’est tout. Et ceci est au-delà de toute chose.

OM.C.Parkin

Page originale

http://du-tout-et-du-rien.blogspot.com